News NBA

Norris Cole rejoint l’ASVEL pour deux saisons : il va pouvoir causer Finales NBA avec son nouveau président

Norris Cole

Il faudra juste éviter de nommer Ray Allen en la présence de TP9.

Source image : YouTube

Adversaires lors des Finales NBA 2013 et 2014, Norris Cole jouera désormais pour l’équipe détenue par Tony Parker. Un joli coup pour l’ASVEL qui poursuit son recrutement quatre étoiles avec l’arrivée d’un double champion NBA pour regarder les gros d’Europe dans les yeux lors de la prochaine saison d’EuroLeague.

Passé par la Chine, le Maccabi Tel Aviv, l’Italie, le Monténégro et Monaco, l’ancien meneur de LeBron James lors de ses années au Heat poursuit son tour d’Europe des clubs en rejoignant LDLC ASVEL pour les deux prochaines saisons. Une trajectoire de carrière atypique mais qui a bien sa place ici pour tous les souvenirs que cela réveille chez les fans de la Grande Ligue du début de la décennie. Sélectionné en 28ème choix de la Draft 2011, il obtient le privilège d’évoluer aux côtés d’un Top 10 point guard en devant immédiatement le premier back-up de Mario Chalmers à Miami. Une saison rookie intéressante qui se termine avec une première bague au bout du doigt. Rebelotte l’année suivante grâce au succès du Heat contre les Spurs au bout du suspense. Si le produit de Cleveland State University a déjà pu échanger avec son nouveau président, Tony Parker, on imagine qu’il ne lui a pas fait l’affront d’évoquer le tir de Ray Allen dans le Game 6. D’autant que San Antonio prendra sa revanche en 2014 avec une victoire nette et sans bavure (4-1). TP9 a cet avantage d’avoir croisé de nombreux joueurs dans sa carrière et de savoir exactement qui il recrute au sein de son club. Dans un communiqué du club rhodanien, il s’est d’ailleurs félicité de cette belle prise pour l’ASVEL.

« Nous sommes très heureux d’accueillir Norris pour les deux prochaines saisons. C’est un joueur qui a fait ses preuves aussi bien en NBA qu’en EuroLeague ou en Jeep ÉLITE. Il sait adapter son jeu à toutes les situations et il sera un vrai leader offensif pour nous ! »

On peut gager que le président sait de quoi il parle même si le public français a aussi pu se faire sa propre idée en regardant Cole évoluer sur le Rocher où il tournait à 14,3 points et 4,5 passes décisives de moyenne en 17 matchs la saison dernière. En plus de récupérer le All-Star et vainqueur du dernier Skills Challenge organisé par la LNB à Bercy, Villeurbanne s’est fait une spécialité d’aller prendre ce qu’il y a de meilleur à Monaco puisque Paul Lacombe a également officialisé son retour dans son club formateur la semaine dernière. Avec ces deux signatures et la prolongation de Guerschon Yabusele qui nous témoignait récemment son envie de rester dans le Rhône, l’ASVEL commence déjà à avoir fière allure en vue de la future saison d’EuroLeague. Les retrouvailles avec le plus haut niveau européen s’étaient plutôt bien déroulée cette année avec 10 victoires face aux cadors du continent et notamment le CSKA Moscou ou l’Olympiakos. Il ne manque plus que le retour improvisé de Tony Parker en mode Michael Jordan pour que le club ne commence à faire vraiment trembler du monde.

A 31 ans, Norris Cole continue sa route en France. Avec ses deux bagues de champion et ses 360 matchs NBA entre Miami, New Orleans et Oklahoma City, le public français aura droit à un petit goût de Grande Ligue à l’Astroballe l’année prochaine.

Source texte : LDLC ASVEL

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top