Grizzlies

Les meilleurs coachs de la saison 2019-20 – Numéro 5 : Taylor Jenkins, le Grit and Grind c’est pour les autres

Taylor Jenkins 13 décembre 2019

Saison rookie plus que réussie pour Taylor Jenkins, les bases sont posées.

Source image : NBA League Pass

La rédaction de TrashTalk a voté, et le numéro 5 de notre classement des meilleurs coachs de la saison 2019-20 se nomme… Taylor Jenkins. Sosie gros de Bojan Bogdanovic, deuxième coach le plus jeune de la Ligue mais surtout playoffable pour sa première saison sur un banc, on dit bravo.

Dans le rétro

Très peu de références évidemment pour Taylor mais un background néanmoins lourd de sens lorsque l’on cherche à comprendre les raisons de son adaptation rapide à son nouveau rôle. Les mentors de Taylor ? Un certain Gregg Popovich lorsque Jenkins faisait partie du staff des Toros (franchise G League des Spurs) de 2008 à 2013, puis le dénommé Mike Budenholzer – lui-même disciple de Pop – qu’il suivra à Atlanta en 2013 puis à Milwaukee en 2018 avant de prendre son envol solo l’été dernier. Apprendre aux côtés des meilleurs ça aide pour devenir meilleur, merci cap’tain Obvious mais ceci explique probablement cela.

Bilan en carrière : 32 – 33 / 49,2% de victoires

La saison des Grizzlies

Ceux qui ont connu Memphis à l’époque où le simple fait de s’aventurer à moins de six mètres du panier était passible d’un uppercut de la défense oursonne… peuvent passer leur chemin. Non pas que la bande à Taylor soit devenue cette saison une immonde passoire, mais disons que désormais dans le Tennessee, la meilleure défense reste encore l’attaque. Très vite les Grizzlies se sont imposées comme l’une des équipes qui jouait le plus vite, merci la jeunesse, mais encore fallait-il un bon chef d’orchestre et en cela Jenkins semble être la personne idéale pour lâcher les chevaux. On prévoyait une saison difficile, un apprentissage qui pouvait prendre des plombes, mais la patte Jenkins a pris et aujourd’hui les Oyurs sont huitièmes en plus de proposer un jeu attrayant. Dans le mille ? Dans le mille, le mille à l’heure.

Les stats 2019-20

  • Bilan : 32 victoires et 33 défaites (+9%), huitième à l’Ouest
  • Attaque : 112 points par match (13èmes)
  • Défense : 113,7 points par match (17èmes)
  • Offensive rating : 109,4 (20èmes)
  • Defensive rating : 110,4 (16èmes)
  • Pace : 102,8 (7ème)

Son point fort

Le CV de ses formateurs bien sûr, et l’assurance – déjà – d’avoir appris avec les meilleurs. Autre avantage pour l’homme qui ressemble à ton courtier en assurance ? La « chance » d’être au départ de l’histoire actuelle des Grizzlies, à la base du projet, et le lien avec des jeunes joueurs arrivés en même temps que lui ne pourra qu’en être sublimé.

L’interrogation

Rien de bien original hein, mais avant de faire de Taylor Jenkins un COY en puissance, on attendra de voir ce que ça donne en période moins fructueuse, en terme de victoires mais aussi d’alchimie dans le vestiaire. Pour l’instant tout roule mais un coach se révèle aussi dans la tempête. Wait and see ?

Une première saison diablement réussie avec un bilan honorable et quelques pépites qui émergent au cœur d’un projet de jeu excitant. Premier chapitre satisfaisant mais y’en a possiblement une vingtaine à écrire alors pas de relâche et rendez-vous à la reprise. On ne sait pas quand, mais on sera là.

Le Top 6 de la rédac

  1. Taylor Jenkins
  2. Rick Carlisle
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top