La NBA selon Twitter

Les épisodes 3 et 4 de « The Last Dance » vus par Twitter : la suite était très attendue, et elle n’a pas déçu

The Last Dance - Dennis Rodman

C’est l’heure de partir à Vegas

Source image : Twiter @chicagobulls

Lundi, Netflix a lâché les épisodes 3 et 4 de « The Last Dance », ce documentaire consacré à l’équipe des Bulls de l’époque de Michael Jordan, Scottie Pippen et Dennis Rodman. Alors que les épisodes 1 et 2 étaient déjà très attendus la semaine dernière, nous pouvons constater que les deux suivants l’étaient également, et que ce sera le cas pour toute cette série finalement. Florilège des tweets marquants des E3 et E4.

NB : il se peut que certaines traductions ne soient pas reprises littéralement en français mot pour mot, mais qu’elles soient adaptées afin d’être plus facilement compréhensibles sans pour autant en modifier le sens.

# Le lundi, nouveau repère pour la semaine d’un basketteur ou fan de basket.

Vous en faites tellement pour moi sur ESPN.

Episodes 3 et 4 dans 30 minutes…

C’est parti.

# Bien entendu, Michael Jordan a encore cristallisé beaucoup d’attention.

On ne parle pas assez de la variété des lay-ups de MJ.

Attendez, MJ a accompli tout ça en 1 saison ?

Jordan est facilement l’un des meilleurs trash-talkers de l’histoire, tous sports confondus.

Ses coéquipiers se sont même demandés s’il était humain.

Non, MJ n’avait pas un t-shirt « 3 Peat » avant même qu’ils gagnent le championnat quand même ?

C’est une collection de voitures de GOAT ça.

Wah, Jordan a fait exprès de rater un lancer-franc qui ferait gagner son équipe juste pour marquer le panier victorieux plus tard dans la série. (NDLR : au premier tour 1989 face aux Cavaliers)

MJ était monstrueux pendant les Playoffs 1991.

Mec The Last Dance m’a tellement motivé la nuit dernière. Je me suis levé dès que ça a commencé et je me suis entraîné. Il n’y a rien de tel que d’être inspiré par la grandeur de quelqu’un d’autre.

On ne peut pas oublier son premier titre.

# Mais la star de l’épisode 3, c’était Dennis Rodman.

12 ans de carrière et je n’ai jamais donné un coup au rebond avec ma jambe comme le faisait Dennis.

Un Dennis Rodman concentré est un spectacle effrayant.

Je n’arrive toujours pas à croire que Rodman a pris des vacances en plein milieu de saison.

Dites-en ce que vous voulez, mais Dennis Rodman a inventé le load management.

48 heures…

Rodman a rendu cette équipe des Bulls invincible.

Vous avez toujours besoin d’un Dennis.

N’importe quelle équipe dans n’importe quel sport ont un joueur avec la mentalité de Dennis Rodman. Ils n’ont juste pas son talent, ni Phil Jackson comme coach.

Il s’est pris des vacances en plein milieu de saison, c’est lui le vrai GOAT.

Sois une star dans ton rôle… Je ne pense pas que quelqu’un ait plus personnifié ça que Dennis Rodman.

Le joueur le plus sous-côté de l’histoire.

Quand tu obtiens 48 heures.

# Et comme souvent, tout le monde a adoré et a hâte de voir la suite.

Quelle était votre partie préférée dans ces épisodes 3 et 4 ?

Mec, jamais 2 heures ne sont passées aussi rapidement.

C’est incroyable.

Ces épisodes étaient terribles.

Qui a envie de jouer ou de s’entraîner après avoir vu ça ?

Les épisodes 3 et 4 continuent donc sur la lignée des deux premiers. Nombreux sont ceux qui visionnent les nouveaux contenus disponibles chaque lundi et cela devrait être le cas pour les trois prochaines semaines encore. Vivement que les coulisses de ces Bulls nous livrent leurs secrets qu’elles veulent bien nous livrer.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top