News NBA

Un retour des Seattle SuperSonics en NBA ? C’est le rêve de Kevin Garnett, et de nous tous en fait

Kevin Garnett 18 février 2020

Kevin Garnett amoureux des Sonics, alors ça on ne l’avait pas vu venir.

Source Image : YouTube

L’ambition de Kevin Garnett est sans limites. Le futur Hall of Famer a récemment dévoilé l’un de ses rêves les plus chers… Allez les gars, on y croit tous, on croise les doigts. 

Voilà une annonce qui réveillera l’être nostalgique qui sommeille en vous. Tel Martin, Kevin Garnett a un rêve les amis. Si demain vous frottiez une lampe avec un génie dedans, en espérant qu’il ne soit pas interprété par Eric Judor, et celui-ci vous accorde un vœu, lequel choisiriez-vous ? La richesse ? Pas très original. L’immortalité ? À moins que la NBA ne reprenne un jour, vous allez sacrément vous faire chier. Mais non, rien de tout ça n’intéresse KG. Véritable légende vivante des Wolves, le garçon n’a pas la meilleure des relations avec le proprio Glen Taylor et il pourrait donc avoir envie de reprendre l’équipe du Minnesota, mais non plus. Cependant, on se rapproche. Très bavard ces derniers jours, et depuis toujours d’ailleurs, le Big Ticket a lâché un entretien à l’Associated Press et son plus grand rêve va sûrement en faire espérer plus d’un.

« Si j’avais un rêve, je dirais que j’aimerais pouvoir acheter les Seattle SuperSonics, et réactiver le Seattle Northwest et faire revenir la NBA dans cette région. Je pense que c’est nécessaire et essentiel. Seattle était énorme pour notre Ligue. […] J’adorerais pouvoir faire ça. »

Le garçon des marécages rêve en grand. Décidément déterminé à entrer dans le capital d’une franchise NBA, il évoque l’ambition de remettre Seattle sur la carte de la Ligue. Un désir presque inattendu qui redonne un petit sourire aux nostalgiques de l’époque où la cité de l’émeraude dominait les débats. Créés en 1967, champions en 1979, les Sonics sont une franchise qui a marqué la NBA. Une ville remplie de passion pour la balle orange, dans laquelle les gloires d’antan sont élevées au rang de légendes. Avant de disparaître en 2008 – délocalisée à Oklahoma City pour devenir le Thunder – la franchise était très sérieuse. On se rappelle forcément de l’époque de Shawn Kemp, Gary Payton ou encore Detlef Schrempf (aka le nom le plus imprononçable de l’histoire), qui sont tombés lors des Finales 1996 contre des Bulls injouables, ou encore celle de Ray Allen au cours des années 2000. D’ailleurs, on ne peut pas dire que Kevin Garnett ait gardé un très bon souvenir de Seattle sur le terrain. En 27 déplacements, il n’est reparti avec la victoire qu’à six reprises. KG doit encore faire des cauchemars de ce premier tour de Playoffs 1998 contre les Sonics justement, où il enregistre l’un des pires matchs de sa carrière lors d’un Game 5 décisif. 7 points, 4 rebonds et 10 ballons perdus, on ne comprend pas trop ce qui le pousse à retourner là-bas. Mais nous on signe tout de suite par contre.

Une expansion de la Ligue n’est pas prévue pour le moment, et semble encore plus difficile à entrevoir dans le climat actuel. Mais c’est une énorme ambition que montre Kevin Garnett, et ça suffit pour nous faire espérer un peu. Les Seattle SuperSonics de retour en NBA… Wouah le rêve.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top