News NBA

Comment les franchises NBA gèrent-elles leurs joueurs en ces temps de crise ? We need Panoramix pour fournir de la potion magique

Zoom sur les moyens utilisés par les franchises pour éviter que leurs joueurs se transforment en Big Baby Davis.

Source image : YouTube

Les NBAers sont au repos forcé depuis le 11 mars dernier et les joueurs partagent leurs inquiétudes au sujet du maintien de leur forme physique et de leur savoir-faire. Si certains ont à disposition dans leur résidence un terrain de basket ou une salle de musculation, d’autres vivent en appartement et n’ont pas forcément ce luxe. Ils risquent donc de s’encrasser, c’est le cas de Marco Belinelli par exemple, confiné dans son logement situé au quinzième étage de son immeuble. Mais alors quelles sont les solutions ?

Le propriétaire de l’entreprise Pure Sweat Drew Hanlen est un entraîneur personnel, notamment celui de Jayson Tatum, Joel Embiid ou encore Bradley Beal, il témoigne via ESPN. Le coach sportif reçoit beaucoup d’appels de la part de ses élèves et se doit de leur répondre, mais il fait face à une situation inédite pour lui, pour la NBA, pour les joueurs, les coachs et les entraîneurs : comment les joueurs doivent-ils travailler leur corps afin de maintenir au mieux leur niveau actuel et ainsi être prêt à reprendre dès que possible ? Car la difficulté réside aussi dans cette zone d’ombre, personne ne sait jusqu’à quand le confinement durera.

Les joueurs ne sont pas en vacances

Ils sont au courant et tout comme LeBron, ils sont déçus mais reconnaissent l’urgence et l’obligation de la décision d’Adam Silver. Les franchises de la Ligue ont agi rapidement, en particulier celle de Chicago.

« Nous avons reçu un programme de la part de nos préparateurs physiques avec différents types d’exercices, différents types de pompes, et tu les fais à un volume élevé pour transpirer un peu. »

Le sophomore Wendell Carter Jr. témoigne du programme partagé par son staff. Tout est mis en œuvre pour que chacun puisse le faire, sans matériel nécessaire. Du côté du Texas, à Houston, Javair Gillett (directeur des performances athlétiques des Rockets) a partagé un mail pour chaque joueur de l’équipe. Les programmes communiqués sont adaptés pour chaque Rocket, incluant des exercices de renforcement, du cardio et des étirements.

Des exercices par application

Tout comme leur voisin de Houston, les Mavericks utilisent une application afin de transmettre les exercices par vidéo. Comme ça, chacun sait comment s’y prendre pour chaque entraînement. En restant dans le monde de l’Internet, les Pelicans de New Orleans suivent les progrès et la rigueur de leurs protégés grâce aux montres connectées. À travers ces bijoux de technologie, le staff peut rapidement savoir si Zion n’a pas mangé trop gras ce midi et s’il a bien effectué ses 2 000 tractions quotidiennes.

Des achats pour les joueurs

Certaines franchises mettent la main au portefeuille afin d’assurer un équipement solide pour leurs athlètes. C’est le cas d’Atlanta mais aussi de Toronto. Pour rappel, les Raptors avaient été placés en quarantaine dès la suspension de la saison, en raison du match contre le Jazz deux jours avant. Jon Lee, le préparateur physique des Dinos est passé à l’action une semaine après tout le monde.

« Dès que j’ai pu sortir, j’ai contacté mes fournisseurs… ‘J’ai besoin de tant de vélos, tant d’haltères, tant de bancs’. Ensuite j’ai mis tout ça dans un camion et j’ai commencé à livrer aux gars. »

En cette période de crise, faites comme Jon, reconvertissez-vous en livreur Amazon. Plus sérieusement, le membre du staff s’assurait des distances de sécurité quand il délivrait son matériel, avant de prévenir ses gars qu’un programme était sur le point d’arriver par mail.

Quid des joueurs blessés ?

S’il y a bien des gars à aider, ce sont ceux en pleine rééducation. Retour dans le Texas chez Mark Cuban, qui doit gérer ses deux joueurs, Dwight Powell (rupture du tendon d’Achille en janvier dernier) et Jalen Brunson, qui s’est fait opérer à l’épaule droite le 13 mars. Le staff se lamente sur ce cas car ils peuvent uniquement faire le strict minimum par vidéoconférence… On imagine que la franchise championne NBA en 2011 n’est pas la seule dans cette situation et que tout le monde est logé à la même enseigne. Pas facile donc de suivre les blessés.

Garder la ligne

On le sait, les gars de la Grande Ligue doivent faire attention à ce qu’ils mangent et on voit souvent Evan Fournier snapper son cuisto perso quand il lui prépare des bons petits plats. Cependant, ils n’ont pas tous leur propre chef. Pour palier la situation actuelle, le cuisinier principal des Rockets et la diététicienne Tara Boening ont par exemple mis au point un service de livraison pour quelques-uns de leurs joueurs.

Les franchises de la ligue outre-atlantique n’ont pas chômé ces derniers jours et se démènent afin de préserver la forme de leurs joueurs. Espérons que toutes ces initiatives limitent l’impact de ce repos forcé afin de pouvoir assister à une fin de saison explosive, si cette dernière a lieu, évidemment.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top