Lakers

LeBron James supporte mal la pause forcée : erreur système, le Cyborg était programmé jusqu’à la mi-juin

LeBron James

LeBron s’est exprimé sur la trêve actuelle et, spoiler, il ne voulait pas s’arrêter.

Source image : YouTube

Invité dans le podcast Road Trippin’ de ses anciens coéquipiers Richard Jefferson et Channing Frye sorti hier, LeBron James raconte certains défis auxquels la Ligue est confrontée alors que les Lakers devaient justement affronter les Cavaliers à Cleveland ce 26 mars 2020. Le King espère bien évidemment finir cette maudite saison dès que possible.

L’enfant d’Akron a 35 ans et le voir jouer à un tel niveau est légendaire. En raison de son âge et de sa carrière, nous aurions pensé que cette trêve aurait eu un impact bénéfique sur le corps du Cyborg. Et bien non, LBJ le dit lui-même, il n’a vu aucune amélioration depuis la mise en quarantaine. Après tout, peut-on voir des changements sur un corps étant à fond depuis sa naissance en seulement deux semaines ? Difficile à dire.

« Mon corps semblait me dire, ‘Hé mec, qu’est-ce qu’il se passe ? On est le 13 mars, tu te prépares pour les Playoffs, pourquoi tu t’arrêtes maintenant ?' »

Un élément de réponse se trouve sûrement dans cette phrase de LeBron. Le corps d’un athlète de ce niveau se prépare et forcément lorsque tu t’arrêtes au moment où tu es censé passer la troisième, il te dit merde. On ne sait pas si la saison va reprendre un jour mais au vu des déclarations du numéro 23, cette fin de campagne ne serait-elle pas dangereuse pour les joueurs, qui ont cassé leur rythme ? Alors que des équipes comme les Nets pourraient être avantagées avec un éventuel retour de Kevin Durant, quid des joueurs comme le King qui vont devoir reprendre d’un coup ? Une blessure pourrait vite arriver et les joueurs pointeraient alors du doigt Adam Silver pour une mauvaise gestion de cette crise sans précédent. Cependant, il est aussi question d’organiser une sorte de camp d’entraînement avant de reprendre officiellement la compétition, ceci réglera certainement cela car on ne veut pas assister à des blessures en pagaille dès la reprise. Il y en a déjà assez comme ça en temps normal.

La déception des matchs à huis clos

Dans ce podcast tourné il y a deux semaines, le quadruple MVP revient aussi sur les matchs à huis clos. Le point forward aux seize sélections All-Star n’était absolument pas partant pour disputer des rencontres sans aucun fan. Pour lui, le sport professionnel dans des stades vides ne veut rien dire. Peut-être a-t-il regardé le PSG – Dortmund dans un Parc des Princes qui résonne et que ça ne lui a pas donné très envie de les imiter. En plus, BronBron peut aussi compter sur toute une tribu de haters pour le motiver  à se donner encore plus pour fermer leur bouche lorsqu’il est on the road. On sait que Tonton James adore ça.

« Il n’y a pas d’excitation, pas de pleurs et pas de joie non plus [sans les fans, ndlr]. […] Ça réveille aussi le côté compétitif des joueurs de savoir qu’ils vont jouer à l’extérieur dans un environnement hostile. On joue contre un adversaire mais on veut aussi botter le cul des fans. »

Avec son passif du côté de Miami et suite à l’épisode de The Decision, le père de Bronny Jr. sait ce que cela signifie de jouer dans une salle pleine d’animosité et capable de siffler dès qu’il touche le moindre ballon. Même si c’est moins le cas avec tous les fans des Lakers qui remplissent les stades dans tout le pays, cette ambiance manque au Chosen One.

Attention à ne pas être… Blazé

Cela va de soit, le bras droit coéquipier d’Anthony Davis a également parlé Playoffs et d’une potentielle rencontre face à la franchise de Damian Lillard, qui se bat actuellement pour décrocher son ticket pour la postseason au terme d’une campagne bien en-dessous de ce qu’on imaginait. En tout cas, le King n’a pas trop envie de rencontrer cette équipe au premier tour et on le comprend.

« Dame Lillard en seed 8, c’est un vrai défi. Lillard peut en mettre 50, C.J. McCollum peut aussi en poser 40. Si Carmelo Anthony est chaud, et on sait qu’il peut, ça peut faire 35-40 points de plus. Avec leur expérience, il peut se passer des choses. »

On imagine donc que LeBron ne serait pas contre une mise en route tranquille contre les Grizzlies du jeune Ja Morant pour l’éduquer bien comme il faut avec un petit sweep des familles plutôt que de galérer face à des Blazers qui auront aussi récupéré Jusuf Nurkic entre temps. C’est toujours intéressant à savoir. L’autre info, c’est évidement qu’il n’imagine pas terminer la régulière à un autre seed que la première place à l’Ouest. Bon, c’est assez bien parti.

Comme nous tous, la star des Pourpre et Or s’ennuie et aimerait reprendre le game. Nous aussi on veut retrouver notre rythme de croisière et la petite sieste salvatrice de 22h à 1h du tam avant de s’enfiler une nuit de matchs. En attendant qu’Adam Silver lance le feu vert, il s’occupe donc à jouer avec sa famille sur TikTok et bien évidemment, à boire du vin. Parmi ses confessions, il a annoncé que la sortie de Space Jam 2 ne serait pas repoussée mais aussi qu’il allait être le prochain The Beard, lui qui laissera pousser sa barbe juste pour voir jusqu’où elle peut aller. Hâte de voir ça.

Source texte : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. sneak

    27 mars 2020 à 11 h 42 min at 11 h 42 min

    Jared Dudley disait hier sur Twitter que idéalement les joueurs auront besoin au moins d’un mois pour remonter dans les tours physiquement avant de reprendre les matchs.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top