News NBA

Preview de la soirée NBA : souriez, on embarque pour neuf matchs et six heures de plaisir

James Harden

Faites le plein de café, on va bientôt embarquer.

Source image : YouTube

Nouvelle nuit, nouveau festival de la Grande Ligue avec au programme pas moins de neuf rencontres entre nos équipes préférées. Allez, en voiture Simone, on part pour une belle et longue soirée en NBA.

Premier arrêt dès 1h, avec trois rencontres pour bien démarrer : Cavs – Sixers, Wizards – Nets et Hornets – Knicks. Dans l’Ohio, Joel Embiid va se déplacer sans son lieutenant Benjamin Simon, de quoi envisager un petit festival de la part du Camerounais. Vous pouvez demander aux Hawks, ils en ont fait les frais. L’arrivée d’Andre Drummond risque d’être juste pour arrêter le Process, et bonne chance à Kevin Porter Jr. pour réitérer l’exploit de Miami. Attention tout de même, on est sur trois victoires en quatre matchs pour Cleveland, il ne faudrait pas trop s’y habituer, au risque de ne même pas réussir à finir bon dernier. Et si on attendait les Sixers meilleurs cette saison, une défaite contre le cancre de l’Est n’est pas envisageable. On a quand même l’impression que même si Jojo ne jouait pas et qu’on sortait l’équipe B, ça devrait passer. Dans la capitale, l’affiche est déjà plus serrée, avec des enjeux tout différents. Les Nets sont septièmes, les Wizards neuvièmes et en quête d’une petite place en Playoffs, et pour ça, il serait temps de gagner. Malgré un Bradley Beal qui sue de la vapeur tant il est caliente, l’ambiance n’est pas à la victoire pour Washington. Accrocher les Bucks, c’est rigolo, perdre Cleveland et Chicago, c’est pas très beau. À Brooklyn, surprise, Kyrie est absent pour blessure. Il faudra compter sur Dinwiddie et ses potes pour laisser de la marge sur Orlando. Un trait danger, deux traits sécurité, on peut mieux faire de ce côté. Enfin, dernier match sur le créneau, les Frelons jouent les New-yorkais, pas franchement le fleuron de la NBA. Charlotte développe ses talents, les Knicks les cherchent encore, et à part R.J. Barett, on peut pas dire que ça promette. On a envie de donner l’avantage aux Hornets, mais ce serait sous-estimer leur capacité en sortie d’une défaite de 39 points face aux Pacers. Un match plein de rebondissements en perspective donc, c’est toujours ça de gagné ?

Nouveau stop, 1h30 et tout juste le temps de sortir les sandwichs triangle, on continue avec Hawks – Magic et Heat – Wolves. En Géorgie, Vavane et ses gars ont un coup à jouer pour s’accrocher à la huitième place comme une moule à un rocher. Après une saison pas malhonnête, sortir de Playoffs ferait mal au fût, et une victoire contre Atlanta doit être une formalité. En face, Trae Young a toujours le poignet en feu, et si sur la régulière, sa petite entreprise connait bien la crise, dernièrement, elle a pris Heat et Mavs par surprise. En l’absence de Clint Capela, le Pistolero qui shoote du logo se contente de John Collins pour envoyer ses caviars, et c’est pas tout mal. L’ami Johnny est plutôt en forme récemment en enchaînant les cartons offensifs, 21 points de moyenne sur la saison, on a vu pire comme remplaçant. Maintenant la surprise a ses limites, le Magic sait où il met les pieds, et avec un effectif plus complet, c’est le genre de duel à assurer. À Miami ensuite, les Wolves devraient être bien reçus par une équipe du Heat en mission à domicile. L’American Airlines Arena n’est pas habituée à la défaite, et des louveteaux amputés de leur Chat risquent de se heurter à un mur loin du terrier. D’Angelo Russell va continuer son bout de chemin en solo en l’absence de son copain, et si les stats sont là, les wins un peu moins. En face, le Chaleur est juste meilleur, surtout si Butler peut revenir face à son ancienne franchise préférée. Ce sera encore la surprise mais même avec ça, le suspense ne devrait pas exister.

Troisième pause dans le trajet, avec cette fois une seule affiche à 2h30 : Rockets – Grizzlies. Comme toujours en ce moment, le Mini-ball de Houston sera sacrément intrigant à regarder, et des Oursons tout frais et qui aiment galoper feront encore un bon test pour D’Antoni. Malheureusement pour les Grizzlies, on n’est pas au complet, après Jaren Jackson Jr, c’est Brandon Clarke qui est blessé. La huitième place est on ne peut plus contestée, et face à des Fusées qui commencent à se trouver, à Memphis, chaque absence pèse lourd dans la balance. Ja Morant devra sortir une perf digne d’un Rookie de l’Année, et peut être plus encore, pour l’emporter. Côté Rockets, à part Eric Gordon, toute la petite clique devrait être présente. Alors, victoire des tout jeunes ou des tout petits, quel que soit le résultat, le match fait envie.

Petite escale au Soleil ensuite avec un Suns – Clippers à 3h. Sur le papier, le match semble plié, mais la Team Kawhi a un don pour perdre contre les pires équipes, alors qui sait ? À L.A., la régulière, c’est pas la priorité, reste à voir si les Angelinos comptent jouer. Le banc des Clippers donne l’impression qu’il pourrait taper le cinq des Suns, alors ça serait vraiment bête de perdre, hein ? Dans l’Arizona, un État d’Amérique dans lequel Harry zona, Dede Booker et Ricky Rubio ont assuré leur dernier match. Cette fois par contre, il faudra peut-être plus compter sur une contre-performance des adversaires que sur un carton pour l’emporter. Les Angelinois ont toutes les cartes en mains pour passer une soirée pépère, reste à voir s’ils sont motivés.

Vous êtes arrivés à destination, et c’est le duel final entre Jazz et Celtics à 4h30. En voilà du beau match pour terminer la soirée. Utah est sur une mauvaise lancée avec trois défaites de rang, pour une réaction sur le terrain, c’est le moment. Donovan Mitchell sort d’un gros carton contre Phoenix avec 38 points dans la défaite, à l’équipe de suivre maintenant pour faire pencher la balance. Et si on perdait un peu moins de ballons, tant qu’à faire, ça ferait aussi un peu plus propre. Les Celtes eux sont sur huit victoires sur les dix derniers matchs, on peut parler de solide lancée. Si Jayson Tatum et Jaylen Brown se tiraient la bourre pour une place au All-Star Game, en ce moment, Jayson montre qu’il ne l’a pas volée. 36 points de moyenne sur les quatre derniers matchs pour un gosse bien accompagné, ça enchaîne les wins, y’a pas de secret. Gros défi à domicile donc pour le Jazz, mais aussi grosse occasion de se remettre à l’endroit dans un beau petit challenge. L’affiche est belle, on espère que la tension sera à la hauteur, et on se donne rendez-vous à l’EnergySolutions Arena.

On espère que le chemin vous plaît, cette nuit, on a du beau petit monde en NBA. On a aussi du moins beau, hein, mais ne faut-il pas ça aussi ça pour apprécier ce qu’il se fait de mieux dans notre Ligue préférée ? On vous laisse y réfléchir, nous, on fait le plein de café avant d’embarquer.

3 Commentaires

3 Comments

  1. Wedge

    26 février 2020 à 22 h 37 min at 22 h 37 min

    Manque pas un petit spurs/mavs dans le menu du soir? ^^

  2. Batkill

    27 février 2020 à 0 h 36 min at 0 h 36 min

    Et Michel Conlait qui retourne sur le banc, c’est quand que son frère jumeau arrive sur les rives du lac salé ?

  3. Someone

    27 février 2020 à 5 h 32 min at 5 h 32 min

    Et bien sûr on oublie Mavs/Spurs à 2h30 🙁

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top