Los Angeles Clippers

Paul George trouve que les jumeaux Morris se ressemblent : merci Captain Obvious

Morris 26 février 2020

C’est parti pour le jeu des sept différences.

Source image : Youtube

Les jumeaux préférés de tes jumeaux préférés sont de nouveau réunis. Non pas dans la même équipe mais dans la seule et unique ville de Los Angeles. L’un sera chez les Clippers tandis que l’autre vient de débarquer au chevet de LeBron du côté des Lakers. Si certains n’ont peut-être pas de mal à les différencier, ce n’est pas le cas de Paul George, l’actuel coéquipier de Marcus Morris.

PG a eu l’immense honneur de côtoyer quelques uns des plus grands de ce sport dans sa carrière. Kawhi Leonard, Russell Westbrook, Carmelo Anthony, ses copains de Team USA, Nick Collison, Lance Stephenson… une longue liste à laquelle viennent s’ajouter les deux frères Morris. Puisqu’après s’être faits torcher par le bad shot de Damian Lillard lors des derniers Playoffs en compagnie de Markieff, Paulo a vu débarquer à Beverly Hills celui qui est né sept minutes après son grand frère : Marcus. Sauf qu’intervetir les deux n’est pas la meilleure chose à faire pour PG-13. En effet, l’ailier a avoué à Yahoo Sports qu’il galérait à appeler son coéquipier par son bon prénom et qu’il le confondait souvent avec Markieff.

« C’était bizarre au début, parce que je l’appelais [Marcus] Keiff. Cela a en fait pris une bonne semaine pour que j’arrête de me tromper. C’était fou. ‘Quoi de neuf Marcus ? Content de te voir.’ Puis juste après, ‘Hey Keiff !’ Ça va prendre un peu de temps… »

Pas évident de différencier les frères Dupont, surtout quand ils mesurent tous les deux 2m03 et qu’ils décident d’aller chez le barbier en même temps. Mais avant ça, Paulo la Science avait délecté la foule d’une phrase pleine de bon sens. Voyez plutôt :

« Ils sont différents mais ils sont pareils. »

« Qu’en pensez vous Arsène ? Oui. » Nous avons donc eu droit à une analyse très fine de la part du bonhomme qui mérite éclaircissement. Voici donc une liste des points communs que les Morris Brothers ont entre eux :

  • La faculté à se foutre sur la gueule : Après tout, les inséparables sont tellement comme cul et chemise qu’ils ont déjà paru ensemble devant la justice en 2017 pour un lynchage. Le juge, ayant eu peur des représailles, a décidé de les acquitter. Normal quand t’as Marcus qui est capable de te lâcher « Dans notre quartier, le respect s’obtenait en tuant quelqu’un » en interview.
  • Les tatouages : Les jumeaux ont visiblement un goût prononcé pour le tatouage. Il suffit de voir leurs bras pendant les matchs pour se rendre compte du bordel. Mais rien que pour nous emmerder, ces érudits du basket ont dessiné les mêmes motifs. Malins ces hobbits.
  • Le T2 de Los Angeles : Et ça, c’est Marcus qui le dit. On dirait toi quand tu rentres en études supérieurs et que tu loges dans l’appart de l’aîné(e) histoire de faire des économies.
  • La petite-amie : Un classique, t’es en boîte, t’as ton jumeau qui chope le gros lot et qui te lance un « vas-y c’est pour moi » accompagné du petit clin d’œil qui va bien.
  • La même place de vestiaire : Pas besoin de changer le nom au-dessus du casier, habile.
  • Les slips : On n’est quand même pas allé vérifier.
  • Le permis et la voiture : Un qui n’a pas le permis, l’autre l’a, allez tu dépannes le frangin pour qu’il aille voir Madame. Le footeux M’Baye Niang connait ce genre de délire.
  • Les parents, normalement…
  • L’œuf dans lequel ils ont cohabité pendant neuf mois.

Y’a pas à dire, énormément de choses se partagent entre deux frères jumeaux. Liés pour le meilleur et pour le pire, Marc et Marco ne pourront par contre pas partager le prochain Larry O’Brien en juin prochain. À moins que l’un des deux laisse son alter-égo disputer un match des Finales un de ces soirs. Et le pire dans tout ça, c’est qu’on y verrait que du feu.

Source texte : Yahoo Sports

1 Comment

1 Comment

  1. Sebb

    26 février 2020 à 17 h 55 min at 17 h 55 min

    Quel QI ce Paul George, décidément… Espérons juste que ce génie ne se trompera pas de Morris en finale de conf, pour passer la gonfle ou envoyer un gros block…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top