Equipe de France

L’Équipe de France se remet la tête à l’endroit face au Monténégro : victoire 85-66, poster de Guerschon, bien joué les garçons

La défaite de vendredi face à l’Allemagne devait être effacée au plus vite afin de ne pas se faire de grosse frayeur, même si ces qualifs pour l’Euro 2021 ne « devraient » pas poser trop de problèmes à nos Bleus. Le Vendéspace de Mouilleron-le-Captif était bouillant et on ne termine même pas la phrase, parce qu’écrire que le Vendéspace de Mouilleron-le-Captif était bouillant devrait représenter un lifegoal pour n’importe quel rédacteur de la sphère basket.

Axel Julien, Lahaou Konate, Axel Bouteille, Amath M’Baye et Mustapha Fall, tel était le cinq de départ proposé par Vincent Collet pour ce deuxième match des qualifs pour l’Euro 2021. Les rageux et les basketix diront qu’il ne manquait plus que Barnabé Polochard et Jean-Luc Morel, les plus avertis préféreront remarquer que l’équipe 7 de l’EDF est composée de valeurs sûres de Jeep Elite ou d’autres championnats majeurs, plutôt pratique quand les 157 premiers noms cochés ne sont pas disponibles à cause de cette belle organisation entre la FIBA et les différentes fédérations ou championnats privés. Défaits lors de la première journée face à l’Allemagne de Robin KD Benzing, les Français ont donc redressé la barre hier à la Roche-sur-Yon, marmite habituée à voir les exploits de nos Bleus ou Bleues, et on va donc pouvoir tranquillement se diriger vers un objectif olympique autrement plus excitant, les prochains matchs de qualifs étant programmés pour novembre lorsque Kawhi Leonard surfera sur son troisième trophée de MVP des Finales.

Un premier quart réussi malgré une nouvelle panne d’adresse en début de match mais une salle réveillée par un énorme tomar de notre Guerschon Yabusele national et les Bleus prenaient les devants et comptaient même jusqu’à 11 points d’avance une fois la lunette nettoyée… avant de voir les Montez-nez-grains revenir nous souffler sur la nuque juste avant la mi-temps. Mais ça c’est parce que les Français voulaient offrir une dose de suspense à tout Mouilleron-le-Captif, coquins qu’ils sont…

En début de troisième quart les Français posent un peu de jeu rapide parce que ça ne fait pas de mal, Yabu fait le taf dessous et l’écart remonte au dessus de la dizaine mais…  les Montez-nez-grains reviennent nous souffler sur la nuque juste avant la fin du quart-temps. Mais ça c’est parce que les Français voulaient offrir une dose de suspense à tout Mouilleron-le-Captif, coquins qu’ils sont… Vrais pros jusqu’au bout des ongles ces types, et la fin du match sera donc l’occasion de prendre un envol définitif grâce à Michineau, Fall et Bouteille notamment. Le score final ? 85-66 et donc un bilan équilibré jusqu’à la prochaine fenêtre européenne.

Ca aurait pu être mieux, mais ça aurait pu être pire. Les Français ont fait le taf avec sérieux, pêchant par manque d’adresse face à l’Allemagne mais redressant la barre trois jours plus tard et c’était bien là l’essentiel. Congrats messieurs, et on se revoit en novembre avec une… médaille olympique autour du coup ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top