Equipe de France

L’Équipe de France perd son premier match de qualif pour l’Euro 2021 : défaite face à l’Allemagne, mon dieu ce que papy n’aime pas cette phrase

France Allemagne 22 février 2020

Quand tu cherches tes joueurs NBA sur la feuille.

Source image : FFBB

L’Équipe de France a donc perdu son match d’ouverture du tournoi de qualification pour l’EuroBasket 2021. Une victoire allemande sans aucune contestation puisque, notamment, les Français n’ont pas été adroit de loin et les Allemands si. Le match ne se résume pas qu’à ça hein, mais ça explique beaucoup de choses.

Présentation rapide du contexte du match avant de passer aux choses sérieuses pour les deux équipes. Match important pour les Bleus en vue du futur Euro, évidemment. Les Bleus jouent ce match en Allemagne avant de retrouver la Gaule dans deux jours, en Vendée, face au Montenegro. Une équipe remaniée, fenêtres internationales en plein hiver oblige, et au passage un enjeu… différent pour les Allemands, déjà qualifiés pour l’Euro en tant que pays hôte et donc davantage présents pour préparer le TQO de juin prochain. Les Allemands devront se rattraper de leur décevant Mondial chinois, et pour s’y préparer ils comptaient hier sur pas mal de nouveaux visages, dont trois joueurs qui honoraient leur première sélection et cinq possédant moins de huit sélections au compteur. Évidemment et ce pour les deux équipes, aucun joueur NBA n’est présent pour ces matchs, et les joueurs d’Euroleague ne sont pas présents non plus, su-per.

Présentations faites, on peut donc passer au match. Et ce match il commence plutôt bien pour les joueurs de Vincent Collet, qui prennent tout de suite les commandes de la rencontre. La recette ? Une grosse défense qui empêche les Allemands d’entrer dans la raquette, et des attaques incisives. Oui, comme des dents. Des buckets dans la raquette allemande, très peu dans l’autre sens, et ça suffit pour construire une mini-avance (16-15) à la fin du premier quart-temps. Guerschon Yabusele fait un chantier, Fall est bien présent dans la raquette et Michineau enquille les points, tout va bem. Le deuxième quart-temps commence sur le même ton mais les Français vont prendre un premier éclat avec une grosse déferlante allemande à partir du milieu du deuxième quart. Défendre la raquette c’est bien, protéger les trois-points c’est mieux. Des 3 dans tous les sens pour la Mannschaft qui revient très vite dans le match, qui prend même l’avantage et plus car affinités. Les Français n’ont plus vraiment d’idées et s’en sortiront uniquement grâce à de gros rebonds offensifs de Fall pour marquer quelques points au second quart. La défense ne tient plus vraiment le choc face aux attaques allemandes, la marque est extrêmement bien répartie pour eux, et on passe d’un 26-19 pour les Bleus à un 41-34 à la mi-temps mais pour les germaniques.

Au retour des vestiaires ? On souffle un peu. Un peu plus d’intensité, un peu plus d’implication en défense. Sauf qu’en face et c’est la mauvaise nouvelle du jour, Robin Benzing décide de se transformer en Kevin Durant. Le joueur le plus expérimenté côté allemand envoie un, puis deux, puis trois tirs du parking, rajoute deux lancers-franc et monte son thermomètre perso à 20 points. Manquait plus que ça. Mais plus le match avance plus les tirs allemands sont contestés, on se croirait en 45, et les joueurs de Vincent Collet s’y remettent doucement mais sûrement. Lahaou Konaté prend deux gros rebonds importants, la défense est excellente, ça revient tranquille. Yabusele claque un énorme contre et obtient les lancers de l’autre côté, plus que cinq petits points de retard, la France is back ? Oui mais non. Les Allemands reprennent leur marche en avant et finissent le quart-temps à +11 en étant rigoureux dans tous les compartiments du jeu. De l’autre côté on l’a dit, les Français ont monté d’un cran mais l’adresse reste catastrophique. 2/17 du parking après trois quart-temps quand en face ça tire à plus de 40% à trois-points, tu m’étonnes que l’écart se creuse. Le dernier quart-temps sera moins intense de la part de l’équipe à domicile, avec un peu moins d’adresse mais quelques points importants pour ne pas se faire peur tout de même. Les Français tenteront tout… mais ça ne suffira pas, rien à voir avec 45 du coup. 83-69 au final pour l’équipe d’Allemagne, une victoire largement méritée après un quart-temps et demi pour se mettre en route et prendre la mesure de l’équipe de Vincent Collet. Une adresse invraisemblable à tous les moments décisifs, chaque temps-fort français se terminait par un gros 3 teuton pour bien nous faire comprendre que ce match n’était pas prenable. Quelques satisfactions côté français notamment David Michineau qui termine à 16 points, ainsi que la belle perf de Guerschon Yabusele pour son retour en Bleu. De l’autre côté Benzing est le meilleur marqueur du match avec un 5/10 salvateur à 3-points, alors que le dénommé Saibou termine ses travaux avec 19 points et 6 rebonds.

Une victoire méritée des allemands, on connait des arrières-papys qui ont du se retourner dans leur tombe. La prochaine étape dans la course vers l’Euro 2021 ? Lundi soir, à la Roche-sur-Yon, face au Montenegro. Et mine de rien, on vient quand même de caler La Roche-sur-Yon dans un article à 1h46 du matin, et si ça ce n’est pas de la passion on veut bien savoir comment vous y appelez.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top