Bulls

Orgasme à Chicago : du changement dans le front office des Bulls en fin de saison, le duo John Paxson et Gar Forman c’est bientôt fini

Un hashtag, une réalité.

Source image : Twitter - ChiSportUpdates

Il n’y a pas que le retour de la défense au All-Star Game qui a fait des heureux à Chicago la nuit dernière. Après onze années de souffrance, les fans des Bulls touchent au but. Le lobby anti-GarPax a enfin fonctionné et la franchise préparerait actuellement une porte de sortie pour les deux cerveaux cauchemars de la ville au terme de la saison. C’est pas trop tôt !

Invité sur le plateau de First Take vendredi, la voix de Zach LaVine est couverte par des chants venant du public de la Windy City. Cela concerne bien les Bulls, mais pas dans le sens auquel on pourrait s’attendre. Des « Fire GarPax » assez distincts sont perceptibles derrière la star de l’équipe locale. Rien de bien nouveau en fait, cela fait des années que les fans essayent de faire entendre raison au propriétaire de la mythique franchise au taureau, Michael Reinsdorf. Sauf que jusque-là, ça n’avait pas vraiment fonctionné et le grand patron réitérait sa confiance au duo à chaque nouvelle sortie médiatique. Mais avec une troisième saison consécutive sans Playoffs qui se profile à l’horizon, la quatrième en cinq ans, le boss commence aussi perdre patience et serait prêt à appuyer sur le gros bouton rouge caché sous son bureau selon le Chicago Sun-Times. Le plus beau succès de Chicago depuis le buzzer beater de Derrick Rose face aux Cavaliers lors des Playoffs en 2015, minimum.

Il va quand même falloir attendre la fin de la saison pour déboucher le champagne, mais l’heure de la délivrance n’a jamais semblé aussi proche sur les bords du Lac Michigan. Depuis 2009, le GM Gar Forman et le vice-président John Paxson accumulent les mauvais choix et les grosses gamelles comme celui de donner le banc à un coach rookie au charisme d’une huître pour prendre la suite de Tom Thibodeau sur le banc des Bulls. Malgré une valeur marchande qui ne cesse de monter grâce au poids du marché de Chicago, la franchise n’arrive même plus à se hisser dans le Top 8 de la Conférence avec régularité et n’a franchi que quatre tours de postseason depuis onze piges. Quand on a un passé comme celui des Taureaux, difficile de s’en contenter et il semble que les fans ont finalement été entendus.

Pour prendre la suite du duo emblématique qui ne semblait former qu’une seule personne, Michael Reinsdorf serait déjà en train de rassembler des candidats selon Adrian Wojnarowski d’ESPN. Contrairement aux Knicks, on va essayer de faire les choses bien en prenant son temps à Chicago. Il y a deux mois entre la fin de la saison et la Draft pour trouver la bonne personne capable de redonner forme au projet global de la franchise. Masai Ujiri avait déjà été approché par New York mais a encore une année de contrat chez les Raptors. Les candidats ne manquent pas et tout changement sera accueilli à bras ouverts par les fans… tant qu’il ne s’agit pas de récupérer Steve Mills tout juste éjecté de la Grosse Pomme par exemple. On précise juste au cas où Mike aurait de mauvaises idées. Les bases sont là avec de jeunes joueurs prometteurs et un Zach LaVine qui a assumé son statut de franchise player depuis le début de la saison. Restera à trancher sur le sort du coach, Jim Boylen, qui ne semble pas faire l’unanimité dans le vestiaire et reste aussi tatoué GarPax.

Le 16 février 2020 restera un grand jour dans l’histoire de Chicago. Non seulement le All-Star Game est redevenu sympathique à regarder depuis son passage au United Center mais c’est surtout la date à laquelle le propriétaire est revenu à la raison pour les fans des Bulls. On ne croyait même plus que ce jour allait arriver.

Source texte : Chicago Sun-Times et ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top