Jazz

Rudy Gobert est un All-Star « évident » pour Quin Snyder: la première étoile de Gobzilla n’a jamais été aussi proche

Rudy Gobert

Si tu fais ça, tu seras All-Star.
– Ok coach.

Source image : NBA League Pass

Rudy Gobert monte en puissance depuis quelques semaines. Un peu en retrait en début de saison, à l’image de toute son équipe, Gobzilla est de retour à son meilleur niveau et de plus en plus de monde le voit disputer le match des étoiles. Son plus grand soutien ? Son coach, Quin Snyder.

Encore impérial la nuit dernière face à Dallas, Rudy Gobert continue de marquer des points dans son objectif All-Star Game. Très marqué par son échec la saison passée, le pivot tricolore est en train de se rendre incontournable et il faudra beaucoup d’imagination pour que les coachs le zappent parmi les remplaçants. Grand artisan du second bilan du Jazz à l’Ouest, toujours aussi bon en défense et très efficace en attaque (69% au tir dont un 8/8 la nuit dernière qui passe crème), il est dur de trouver quelqu’un qui pourrait lui piquer le spot à l’intérieur. Le nom de Karl-Anthony Towns revient parfois dans les discussions mais aussi bon que puisse être KAT, le bilan de son équipe est vraiment bas et Gobert possède un vrai impact sur la saison d’Utah, il mérite son étoile. C’est une évidence pour son coach, Quin Snyder, au micro d’ESPN.

« Pour être honnête, à mes yeux, cela fait partie des choses qui sont juste évidentes. Par rapport à tout ce qu’il accomplit pour faire gagner cette équipe. »

Avec 15,7 points, 14,5 rebonds et 2 contres de moyenne, Rudy sort les chiffres qu’il faut mais ils ne sont pas représentatifs de l’impact du joueur sur son équipe. Candidat à sa propre succession pour une troisième couronne de défenseur de l’année, Gobert fait peur à tout attaquant qui oserait se pointer dans la raquette. La preuve avec cette petite séquence prise parmi tant d’autres.

On pourrait mettre une petite bulle au-dessus de chaque joueur des Nets en mode « j’ai peur de me faire bâcher ». Il a dissuadé sur une possession entière sans prendre le moindre rebond, faire le moindre contre ou voler le ballon. DISSUASION. Avec le second bilan, le Jazz pourrait même envoyer un second élément au All-Star Game avec Donovan Mitchell. Inutile de demander à l’arrière si Rudy Gobert mérite d’y être.

« Est-ce que vous avez vu le match (celui face aux Mavs, ndlr) ? C’était lui, des deux côtés du terrain. C’est un All-Star et je pense que c’est le genre de nuit qui le prouve. »

Notre RG national pourra au moins compter sur deux votes sûrs au moment où son dossier sera mis sur la table : celui de son coach et… Rick Carlisle, son adversaire du soir !

« Selon moi, il est All-Star. Il va probablement gagner encore une fois le trophée de meilleur défenseur. Son impact défensif est juste phénoménal. Pas seulement autour du cercle mais aussi dans le périmètre, sur les switches. […] C’est un grand, grand défenseur. »

Alors que de plus en plus de monde milite pour le voir aller à Chicago représenter le Jazz, qu’en pense le principal intéressé ? Il ne se fait pas de film, arrivera ce qui arrivera.

« J’essaye de ne pas y penser. Je contrôle ce que je peux contrôler. Comment aider mon équipe à gagner chaque soir ? Comment être encore meilleur ? […] Les gens ont des opinions différentes sur l’impact des joueurs par rapport au succès de leur équipe. Il y a beaucoup de facteurs qui entrent en jeu. Après ce qui s’est passé l’an dernier, quand je pensais vraiment y être, j’essaye juste de me focaliser sur mon équipe et notre quête d’un titre. »

Rudy Gobert est en train de faire tourner pas mal de têtes à l’approche du All-Star Game. Ne vous étonnez pas si un géant français s’invite parmi la liste des remplaçants. La main sur le cœur, on aura peut-être bientôt un nouveau Frenchie parmi les étoiles. Les derniers en date ? Joakim Noah et Tony Parker… en 2014.  

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top