News NBA

Joueurs de la semaine : Kawhi Leonard et Ben Simmons récompensés, et l’un des deux a fêté ça cette nuit

Ben Simmons

Lui, il passe un bon lundi.

Source image : YouTube

Lundi oblige, la NBA récompensait hier les meilleurs joueurs de la semaine. C’est cette fois à Kawhi Leonard et Ben Simmons de recevoir la palme, comme quoi, jouer en bleu blanc rouge, ça paye.

Si son jeu offensif a parfois fait débat côté Sixers, Ben Simmons a bien profité de la semaine pour fermer des bouches. Laissé seul à la tête de Philly en l’absence de Joel Embiid, le numéro un de la Draft 2016 s’est montré à son meilleur niveau en présentant une ligne de stats bien fournie et une défense élite. Auteur de quatre matchs dont trois victoires avec les siens à 21,3 points, 9,5 rebonds, 7,3 passes et 1,3 interception, on ne sait pas si le meneur se nourrit exclusivement de pain aux céréales mais il est bien complet. Et il choisit toujours le bon moment pour livrer des performances dignes de son meilleur niveau. Dans une Conférence Est dont le haut de tableau est aussi serré, ce genre de prestation a de quoi rassurer et permettrait à Philly de viser le sommet du classement. Une semaine de All-Star pour le meneur donc, qu’il a même cofirmée à l’occasion du MLK Day car, après tout, un titre, ça se fête.

Le load management Kawhi Leonard, lui, a décidé de scorer cette semaine, de BEAUCOUP scorer. Mais il ne se contente pas seulement de marquer. Lui aussi amputé de son meilleur acolyte en la personne de Paul George, il a pu briller seul pour porter son équipe, et avec la manière. Avec pas moins de 38 points, 4,7 rebonds, 5 passes et 2,7 interceptions en 31 minutes, il a mené les Clippers vers trois victoires en autant de matchs. Le collectif consolide ainsi sa place dans le top 4 de l’Ouest. Si le type se marre comme un robot, il en a aussi l’efficacité. Car le MVP des finales score proprement, tant qu’à faire, en shootant à 59% sur la semaine, d’une propreté exemplaire. Une performance d’une régularité et d’une efficacité remarquables donc, pour un joueur qui aura bien fait suer ses adversaires : récompense logiquement méritée pour notre funny guy préféré.

Les deux monstres auront bien fait galérer la concurrence pendant toute une semaine. Attention aux défenses pour le retour de leur duo respectif, ça risque de chauffer dans les boxscores.

Source texte : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top