Warriors

Washington State retire le maillot de Klay Thompson : une soirée pleine d’amour et de ficelles, à l’image du Klay quoi

C’était au tour de Klay Thompson de retourner à la fac pour s’y faire encenser et accrocher son maillot au plafond. Toute la ville de Pullman était entassée dans le gymnase de Washington State pour accueillir la légende du coin et la soirée a été parfaite par la victoire des Cougars. Que c’est beau la nostalgie.

Le frérot du Chef a été récompensé par les Cougars pour ses trois saisons de banderilles : 98 matchs, 17,9 points, 4,8 rebonds, 2,6 passes et 1,3 steal de moyenne, 1756 points (troisième total de l’histoire de la fac) et 242 tirs de la BU (un record battu depuis). Klay est un joueur mythique de Washington State, le deuxième seulement à qui on retire le maillot, avec le numéro 55 de Steve Puidokas, et probablement le meilleur joueur NBA jamais passé par les bancs de cette université. Où qu’il aille, il fait les choses bien le Klay. Lui et sa moitié était donc aux premiers rangs du match qui opposait WSU à Oregon State hier soir et tout a été mis sur pause à la mi-temps pour assister à une cérémonie du love : vidéo d’hommage avec en feat Steve Kerr, Mike Krzyzewski (qui l’a coaché avec Team USA) et Tony Bennett (son entraîneur à WSU), discours de Splash Bro affublé d’une cravate rouge, symbole de son amour, larmichette… tout y était. Le shooteur fou des Warriors avait donc la voix chargée d’émotion en prenant la parole dans des propos rapportés par ESPN :

« C’était au-delà de mes espérances. Le simple fait de voir la ville et les bâtiments. Il n’y rien qui vaille le Coug love [non-traduit pour des raisons évidentes, ndlr], je m’en suis rendu compte. Je le pensais quand j’ai dit que je traversais le pays et que j’entendais ‘Go Cougs’ en permanence. Il y a une affinité particulière quand j’entend quelqu’un me dire ça. »

Draymond Green avait été honoré de la même façon par les Spartans début décembre dans une jolie cérémonie toute verte, une des rares occasions de sourire dans les rangs des Warriors cette saison, et il avait eu la chance d’être accompagné par Joe Jacob, le proprio des Guerriers, Steve Kerr et Klay. Le bouc le plus clean de la baie quant à lui n’a eu droit « qu’à » Steph car Golden State recevait le Magic au même moment… mais on vous laisse imaginer l’effet qu’a eu l’arrivée des Splash Bros dans le petit gymnase des Cougars (le Beasley Coliseum, capacité d’accueil : plus de 10 000 personne, une modeste salle de fac quoi). En témoigne la suite du discours de la star de la soirée :

« Je sens l’énergie [dans la salle, ndlr] ce soir. J’ai tellement envie de rentrer sur le terrain et de jouer. Mais c’est bien d’être spectateur. Ces jeunes hommes font vraiment le boulot. »

Bravo Claie, merci de nous rappeler au passage qu’on ne t’a pas vu en tenue depuis la nuit des temps et que c’est dur. Heureusement qu’on a eu des bonnes nouvelles récemment.

À part ça, il est vrai que l’énergie dans la salle était palpable, notamment parce que la relève de Klay Thompson, motivée par la présence de deux futurs Hall of Famers, a mis le feu aux ficelles face à Oregon State, guidée par le jeune Isaac Bonton (34 points, record personnel et 4/7 à 3-points pour faire honneur à son aîné) qui a fait lever Klay de son siège toute les 5 minutes. Victoire des Cougars, soirée parfaite, Klay était heureux, alors nous aussi.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top