Pacers

Preview Pacers – Sixers : la cinquième place en jeu à l’Est, on est loin des promesses du début de saison pour Philly

Ben Simmons

Bah alors, ils ne devaient pas arriver jusqu’aux Finales de Conférence en Y ?

Source image : Youtube

Cette nuit, les Sixers se déplacent dans l’Indiana pour y défier les Pacers à 1h du matin. Un beau choc en perspective entre deux équipes prétendantes au Top 4 à l’Est et qui auront à cœur de montrer ce dont elles sont capables face à un concurrent direct. Le vainqueur du match sera d’ailleurs devant son adversaire au classement en fin de la soirée.

Lorsque le cinquième de la Conférence Est se déplace chez le sixième, cela s’annonce comme une belle affiche. Mais quand les places peuvent s’inverser en cas de défaite, l’opposition devient encore plus belle. En effet, les Pacers passeraient devant les Sixers s’ils s’imposent à la maison. Cela voudrait dire que Philadelphie serait sixième ? Pour une équipe qui se voyait déjà numéro 1 les doigts dans le nez à l’Est, c’est décevant. Cet écart s’explique par le trou d’air connu par les troupes de Brett Brown pour terminer le mois de décembre. Il faut dire qu’on avait atteint des sommets… de médiocrité avec un Ben Simmons totalement perdu et un collectif aux abonnés absents. Résultat, sept défaites en dix matchs pour terminer 2019 avec une série de trois puis de quatre revers consécutifs (dont un contre… les Pacers) et une dégringolade au classement. Tout cela nous mène à aujourd’hui où la cité de l’amour fraternel n’a plus trop le droit à l’erreur pour ne pas devenir l’une des punchlines de la saison. Il faudra donc se ressaisir et sortir les cloches du côté de Philly (c’est facile, on le fait bien à Châteauroux).

Cependant, il n’est jamais facile d’aller gagner à Indianapolis. C’est même quasiment aussi dur que de regarder un match des Warriors en entier cette saison… Sur leurs terres, les Pacers affichent un bilan de quinze victoires pour seulement cinq défaites. Cette solidité à domicile est une des raisons du très beau début de saison des Pacers que l’on n’attendaient clairement pas là en l’absence de leur meilleur joueur. Mais sans Victor Oladipo qui est attendu de retour à la fin du mois, le collectif de Nate McMillan a parlé, permettant aussi à quelques individualités de step-up à l’image de Domantas Sabonis qui guide l’équipe depuis le début de la saison et pourrait être convié au match des étoiles à Chicago. Ces Pacers sont donc très solides. Cependant, ils restent sur deux défaites de suite à la maison, contre le Heat et les Nuggets. Attention donc à une surprise si les Pacers ne redressent pas la barre, d’autant que le Lituanien est incertain pour la rencontre de ce soir à cause de problèmes au genou. Sans le fils d’Arvydas ni Malcolm Brogdon toujours gêné à la gorge, ce duel pourrait donc être bien différent et permettre aux 76ers de continuer à regarder vers le haut plutôt que de se rapprocher de la fin du Top 8.

Attention, match dangereux pour les Sixers qui sont déjà allés perdre à la Bankers Life Fieldhouse à la Saint-Sylvestre cette saison et qui pourraient glisser à la sixième place en cas de défaite. On surveillera évidement la liste des forfaits. Myles Turner va tenter de profiter de l’absence de Joel Embiid dans la peinture mais il aura peut-être plus de travail que prévu si ni Oladipo, ni Sabonis, ni Brogdon ne peuvent l’accompagner sur le terrain.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top