Nets

Spencer Dinwiddie va bien lancer son véhicule d’investissement numérique : si vous êtes intéressé, c’est prévu pour le 13 janvier

Spencer Dinwiddie 27 mars 2020

Après de longues négos avec la Ligue, le projet du joueur des Nets va être lancé.

Source image : Youtube

Souvenez-vous, en décembre 2018, Spencer Dinwiddie signait une prolongation de contrat de 34 millions de dollars sur trois ans avec les Brooklyn Nets. 34 millions c’est déjà cool, mais le Spencer voulait aller plus loin. Il souhaitait en effet transformer son contrat en monnaie virtuelle et l’ouvrir à des investisseurs, une première en NBA. Il avait cependant été vite rattrapé par la Ligue. Mais ça, c’était avant…

Pourquoi attendre la fin de sa carrière pour jouer au businessman ? Spencer Dinwiddie ne perd pas de temps pour s’intéresser aux affaires. En septembre dernier, il avait soumis l’idée de créer une plateforme d’investissement sur son contrat signé chez les Nets. Rapidement la NBA avait décidé d’invalider cette proposition, en émettant plusieurs réserves. La première étant que la Ligue ne voulait pas qu’un tiers interfère dans le contrat du joueur. Le contrat doit rester entre le joueur et son équipe. Une autre concernait sa player option de 12,3 millions de dollars. Depuis les bureaux de l’Association, on craignait que cette plateforme ne devienne une façon de pratiquer le jeu ou des paris concernant la clause dans le contrat du joueur. Toutefois, les deux parties s’étaient quittées ouvertes et prêtes à en discuter. Celui qui a des chances de devenir All-Star cette année ne comptait pas laisser son idée échouer de cette façon.

Ainsi, après des mois de discussions avec la Ligue, Dinwiddie et ses conseillers ont produit une nouvelle version du projet, qui verra le jour le 13 janvier d’après The Athletic. Toutefois, les dirigeants de la NBA n’ont pas encore jugé si cette version modifiée était en accord avec les règles. Peu importe la décision qui sera prise, son véhicule d’investissement numérique sera disponible dans les prochains jours et le joueur se prépare à de possibles sanctions le concernant. Il faut tout de même savoir que le projet a beaucoup évolué depuis septembre afin qu’il soit en règle avec la NBA. Parmi les principales modifications, on apprend que sa plateforme ne sera plus liée à son contrat. De plus, le joueur a de nombreux conseillers, et ils ne sont pas inconscients. Ils ne vont pas inciter leur client à annoncer le lancement du projet en risquant de s’attirer les foudres de la Grande Ligue. Rien n’est certain bien sûr mais il y a tout de même peu de chances que des sanctions le visent.

On va quand même surveiller la suite de cette histoire, pour voir si la NBA est effectivement d’accord avec la nouvelle version du projet de Spencer Dinwiddie. 

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top