Suns

Preview Suns – Lakers : non vous ne rêvez pas, il s’agit bel et bien d’un choc de la Conférence Ouest

C’est fou tout ce qui peut changer en un an.

Source image : YouTube/FIBA

La saison dernière, les deux franchises étaient en grande galère. Aujourd’hui, les deux équipes arborent fièrement un jeu léché, qui se traduit par des bilans très optimistes. Cette saison 2019-20 était annoncée glorieuse pour les joueurs de L.A. Mais difficile d’imaginer un scénario plus beau que celui des hommes de l’Arizona. Les Suns sont méconnaissables depuis les trois premières semaines de compétition. Le soleil brille enfin de nouveau à Phoenix.

Le destin d’une franchise NBA peut basculer en un été, avec l’arrivée d’un nouveau coach, et d’un meneur aguerri pour redresser les ambitions déchues de tout un état. Les Suns, bonnet d’âne de la Ligue depuis de trop longues années, offrent un tout nouveau visage avec l’arrivée de Monty Williams pour coacher le groupe, et Ricky Rubio pour gérer la mène. Phoenix dresse un bilan actuel de six victoires pour trois défaites avec déjà un joli tableau de chasse à son actif (Jazz, Clippers, Sixers et dernièrement Nets). Nouveau défi de taille pour l’équipe de l’Arizona ce soir, accueillir à la Talking Stick Resort Arena les Lakers de LeBron et Davis. L’équipe de Los Angeles est actuellement sur la première marche de la Conférence Ouest, à égalité avec les Nuggets, pour un bilan de sept succès et deux revers. De plus, les hommes de Frank Vogel viennent d’essuyer une contre-performance à la maison contre des Raptors orphelins de Kyle Lowry et Serge Ibaka. L’orgueil des jaunes et violets devraient donc être un facteur à ajouter dans la balance cette nuit.

En terme de match-up, la rencontre sera marquée par plusieurs oppositions entre des monstres offensifs face à des vrais spécialistes de la défense sur l’homme. Danny Green sera en mission pour limiter Devin Booker, qui s’impose enfin comme un franchise player d’une équipe qui gagne. Les statistiques de l’arrière des Suns sont encore en amélioration cette année avec 25,8 points, 3,3 rebonds, 5,4 assists et des pourcentages magnifiques de 54,5% au shoot et 53,2% à trois points. Armani est resplendissant en ce début de saison. Et l’adversité ne semble pas influencer ses prestations individuelles. Preuve en est, il avait inscrit 40 points face à la grosse défense de Philadelphie. Autre duel et autre défi pour Kelly Oubre Jr. Le poste 3 gaucher et polyvalent sera en mission sur LeBron James. L’ancien de Washington n’a jamais froid aux yeux, et son implication à coller le King de près sera à surveiller. Il faudra sûrement compter aussi sur le sophomore Mikal Bridges pour se relayer en défense sur James. La mission de défendre sur la quadruple MVP est toujours synonyme de mauvaise soirée pour les opposants, mais Phoenix a le mérite d’avoir un peu de profondeur sur le poste, et la défense collective des Suns est en large progression. La franchise affichait l’an dernier un defensive rating de 114,2, cette année l’évaluation est de 103,7.

La franchise de Phoenix est tout simplement la plus belle surprise de ce début de saison régulière. L’effectif n’a pas fondamentalement changé, mais l’âme de l’équipe est métamorphosée. Il faudra tout de même faire attention au traitement défensif autour de la question Anthony Davis. Ce dernier peut vite devenir le facteur X de la rencontre en dominant de la tête et des épaules Dario Saric. La lutte pour les Playoffs à l’Ouest va être longue et âpre, et en ce début de calendrier, chaque match à son importance.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top