Celtics

Preview Celtics – Mavericks : voilà deux autres Européens qui pourraient être honorés par une franchise texane dans quelques années

mavs doncic porzingis

Le numéro retiré c’est pas encore pour tout de suite, mais le potentiel est là.

Source image : YouTube

Pendant que Tony Parker sera honoré comme il se doit du côté de San Antonio, d’autres matchs se joueront avec notamment un duel alléchant dans le Massachusetts. Les Celtics, qui occupent désormais la première place de l’Est, tenteront de conforter leur avance face aux disciples de Rick Carlisle, bien emmenés par un duo de jeunes bambins talentueux made in Eastern Europe.

Du haut de ses vingt bougies, Luka est encore sophomore. Kristaps, lui, n’a que 24 piges. Lors de l’annonce l’an dernier du trade du Letton des Knicks pour rejoindre la franchise de Mark Cuban, la planète basket s’était emballée en annonçant que l’avenir de la Grande Ligue serait assuré par cette jeune paire d’Européens. Force est de constater que les deux joueurs sont encore plus précoces qu’annoncés. En effet, moins d’un an après la réunion de Porzingis et Doncic dans le même effectif et au bout de seulement huit matchs sous les mêmes couleurs, les deux pépites brillent déjà au sein du paysage NBA, et cela se traduit par de très bons résultats collectifs. Ce n’est certes que le tout début de l’exercice 2019-20, la saison n’en est qu’à son prélude, mais les Mavs sont une des équipes les plus intéressantes à observer actuellement. En tirant une conclusion déjà un peu hâtive, et si les blessures laissent tranquille le Letton de 2m21, Dallas peut déjà s’immiscer dans la course aux Playoffs de l’Ouest, dans une année indécise où tout semble ouvert. La raison principale du succès actuel des Mavs pourrait se résumer en trois mots : Luka Fucking Doncic. Même nous Européens, qui étions davantage préparés que nos confrères américains, sur la dimension générationnelle du phénomène, même nous aujourd’hui sommes abasourdis par le début de carrière du Slovène. Sans parler de statistiques où il lui manque moins d’une passe de moyenne pour tourner en triple-double en neuf matchs (27,7 points, 10,8 rebonds et 9,1 assists), El Matador sait déjà tout faire sur un terrain de basket. Il joue comme un vétéran qui traîne une décennie d’expérience derrière lui. Il s’agit d’un sophomore, qui possède déjà le répertoire technique et le package intégral des fondamentaux basket, parmi les tous meilleurs joueurs de la Ligue. Avec ce tandem Doncic-Porzingis, encore loin de leur prime respectif, et dont les automatismes ne sont certainement pas encore au point après seulement trois semaines de compétition, les Mavs éclaboussent de magie le reste de la concurrence et pointent à la troisième place à l’Ouest avec 6 victoires pour 3 défaites.

Et cette nuit, les deux gamins pourront régaler une des salles les plus respectables de NBA, l’historique TD Garden de Boston. L’ambiance sera telle qu’elle l’est habituellement, chaude. Les fans des Celtics répondent toujours présents aux gros rendez-vous et même en régulière. L’accueil réservé à Doncic sera très intéressant à suivre. Tout comme le plan de jeu de Brad Stevens pour limiter les exploits du numéro 77. La bonne nouvelle pour la Celtics Nation, c’est que le roster vert n’a plus perdu depuis le season-opener à Philadelphie (7-1) et est bien fourni pour défendre sur l’homme à cette position. Les spécialistes Jaylen Brown et Marcus Smart peuvent à eux deux, passer la soirée à marcher dans les souliers du phénomène slovène, et sans broncher. La triste nouvelle de ce début de saison pour Boston et même le reste de la NBA, c’est la fracture de la main de Gordon Hayward, qui semblait revenir de belle manière. A surveiller également la sensation de ce début de saison avec Robert Williams dans la peinture, qui pourrait faire des dégâts contre Dallas. L’intérieur sera notamment en duel face à Kristaps Porzingis, reposé contre les Grizzlies, et la match-up s’annonce intéressante tant les deux profils sont différents.

Le simple argument consistant à voir Luka Doncic retourner la planète basket devrait suffire à motiver les noctambules à cliquer sur la rencontre en attendant la grande fête au AT&T Center. Le point forward slovène est juste différent. Et son association avec la Licorine, qui ravive déjà l’héritage de Dirk à Dallas, constitue peut-être le duo le plus séduisant de NBA. Oui, oui. Les deux européens devaient s’accaparer le futur de la Ligue, sauf que le présent est déjà époustouflant. 

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top