Heat

Jimmy Butler comparé à LeBron James par son coach : soit Erik Spoelstra est vraiment amoureux, soit il a du mal à oublier son ex

Jimmy Butler

Voici le nouveau King de Floride.

Source image : YouTube

Alors qu’on pensait le Heat dans l’impossibilité de faire un énorme mouvement cet été, Pat Riley nous a encore réservé une belle surprise. L’arrivée de Jimmy Butler à Miami, la vraie star qu’il manquait dans l’effectif de Erik Spoelstra. Et le coach semble déjà conquis par son nouveau joueur.

L’intersaison a été bonne pour le Heat, qui a réussi à recruter son All-Star +++ en la personne de Jimmy Butler. Auteur d’un exercice 2018-19 où il tournait à 18,2 points, 5,3 rebonds et 4 passes, c’est surtout pendant les Playoffs que Jimmy Buckets s’est démarqué afin de mener les siens jusqu’à ce fameux match 7 à Toronto… Alors, après avoir séché les larmes de Joel Embiid et malgré la possibilité de prolonger à Philadelphie, Jimmy s’est laissé tenter par Miami afin d’avoir son équipe à lui et en devenir le vrai franchise player. Un beau contrat de 142 millions de dollars sur 4 ans et voilà donc l’ailier de 30 ans qui débarque en Floride. Et son nouvel entraîneur, Erik Spoelstra, s’en réjouit et le compare même avec son ancien protégé… LeBron James.

« Je pense que c’est vraiment rare pour une star mais à cet égard il me rappelle LeBron. Il souhaite que ses coéquipiers jouent bien et soient en rythme, même au détriment de sa performance offensive. Il ne regarde pas le nombre de tir qu’il obtient ni le nombre de points qu’il marque, il se soucie vraiment du fond : gagnons-nous ou non ? Faisons-nous ce qu’il faut pour mettre notre équipe en position de gagner ? « 

Des propos qui viennent mettre Butler en lumière alors qu’il effectuait une pré-saison plutôt discrète. En deux matchs disputés, il tournait à 8,5 points sur 7,5 tirs, 4,5 rebonds et 4,5 offrandes. Des statistiques loin d’être incroyables, mais l’ancien de Chicago ne se concentre pas là-dessus. Premièrement, cela reste des matchs de pré-saison donc on démarre tranquillement. Ensuite, Butler n’est pas concentré sur sa performance en attaque. Son objectif est de s’intégrer parfaitement dans le collectif afin de faire progresser ses coéquipiers. C’est ce qu’il dit d’ailleurs au Miami Herald.

« Passer le ballon, le garder… Je veux que tout le monde prenne les bonnes habitudes, en particulier les jeunes joueurs. Lorsque l’occasion se présente, je suis plus à l’aise que quiconque. J’essaye juste de mettre tout le monde à l’aise, mec. Nous allons avoir besoin de tout le monde en cette longue saison « 

C’est donc un Jimmy Butler altruiste et désireux de faire progresser son équipe qui nous parle. Après avoir pas mal voyagé ces dernières années, JB souhaite s’installer à Miami et emmener ce qui est maintenant SA franchise le plus haut possible. Un objectif pas facile au vu de la concurrence à l’Est et des équipes qui dominent déjà la Conférence. Mais avec un Jimmy ambitieux, un coach comme Spoelstra et des jeunes qui vont progresser, on se dit que rien n’est impossible.

C’est donc le grand amour entre Jimmy Butler et sa franchise. Sea, basket and sun en Floride, tout va bien, Jimmy est très sympa avec ses coéquipiers, même à l’entraînement. Mais bizarrement, personne n’a encore souhaité lui présenter sa femme…

Source texte : Anthony Chiang/Miami Herrald

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top