Defensive Rankings

Defensive Player of the Year, les pronostics de la rédaction : qui succèdera à Rudy Gobert ?

Deux cocorico, un poilu des yeux, un Freak et un Process, on prend les mêmes et on recommence. Et pour vous ça donne quoi ?

Source image : NBA League Pass

A l’aube d’une saison qui s’annonce une nouvelle fois explosive, la rédaction de TrashTalk s’est évidemment laissé aller au petit jeu des pronostics. MVP, MIP, ROY, COY, DPOY et 6thMOY, six trophées qui n’attendent que d’être soulevés à nouveau. Giannis Antetokounmpo, Pascal Siakam, Luka Doncic, Mike Budenholzer, Rudy Gobert et Lou Williams attendent leurs héritiers, avec notamment… quatre d’entre eux qui viseront le back-to-back, voire la passe trois pour certains. Qui seront les héros de cette nouvelle saison ? La Team TrashTalk doit-elle ouvrir un cabinet de voyance ? On vous laisse étudier tout ça, et vous pourrez en juger dans quelques mois.

On enchaîne avec le trophée de DPOY, celui qui récompense l’homme protégeant le mieux son panier en NBA. Y’a un back-to-back français en cours et qu’on se le dise c’est exceptionnel, et si Rudy Gobert nous tape la passe de trois le gonze rentrera tout simplement dans l’histoire de la Grande Ligue et par la grande porte.
Objectif réalisable ? Voyons voir ce que la rédaction en pense, et on commence as usual par vous re-balancer nos pronos de la saison passée, histoire de voir si on avait confiance ou non en notre Rudy national, hum.

David : Paul George

Paulo avait commencé fort la saison dernière en se montrant intraitable en défense, donnant le ton pour le Thunder. Finalement, il se contentait de compléter le podium des meilleurs poseurs de barbelés derrière notre Rudy Gobert et le freak Giannis. Il faut dire que la défense du Thunder a fini par tanguer quand le Jazz montait en puissance. Cette saison, PG 13 sera associé à Kawhi – ou l’inverse, on ne sait plus – pour former le verrou le plus insupportable de la Ligue et on attend que la défense soit l’ADN des Clippers. De quoi propulser ce duo dans les sommets des pronos du DPOY. Alors pourquoi choisir Paulo plutôt The Klaw ? Parce qu’on attend l’ancien des Spurs et des Raptors dans un autre classement, si vous voyez ce qu’on veut dire.

Bastien : Giannis Antetokounmpo

Giannis avait déjà beaucoup fait l’an dernier, Giannis devra faire encore plus après une saison de MVP. Et cela passera justement par la défense, dans une équipe de Milwaukee qui ne voudra pas lâcher sa place sur le trône de l’Est. Capable de défendre sur les cinq postes, traumatisant en contre-attaque, de plus en plus discipliné et comprenant les nuances de l’arbitrage en NBA, le Freak va devoir mettre sa cape dès la reprise et montrer qu’il est, quand il le désire, l’une des armes défensives les plus polyvalentes de l’histoire du jeu. Oui oui, il est encore jeune le Giannis, mais voilà ce dont il est capable.

Alex : Joel Embiid

On parle beaucoup de l’incroyable cinq majeur que les Sixers pourraient / devraient aligner régulièrement. Ce cinq peut devenir un cauchemar pour les adversaires qui vont devoir attaquer dessus. Et Joel Embiid va être au centre de cette défense de fer. Épaulé par Al Horford et son expérience immense, aidé par des extérieurs comme Ben Simmons et Josh Richardson (pour ne citer qu’eux) qui ne rechignent pas à faire des efforts, l’ami Jojo va prendre encore une autre dimension en termes de protection de cercle mais surtout en termes de positionnement, de patron de défense. Allez, les Sixers dans le Top 3 des meilleures défenses et un premier trophée individuel pour Embiid.

Ben : Rudy Gobert

Le chauvinisme a parlé, mais pas que. Le Jazz devrait sensiblement augmenter son bilan cette saison et avec l’arrivée de Mike Conley ainsi que les efforts promis par Donovan Mitchell en défense on devrait tenir l’équipe avec le meilleur defensive rating de toute la Ligue. À partir de là, il ne reste plus qu’à chercher le meilleur défenseur de la meilleure défense de NBA et le nom de Rudy devrait apparaître en gros dans le cerveau de tous les votants pour un triplé historique !

Nico : Anthony Davis

Désolé Rudy, il n’y aura pas de Three-Peat. La faute à qui ? À un monosourcil qui évolue quelque part en Californie. L’intérieur Anthony Davis a annoncé sans sourciller qu’il voulait devenir le défenseur de l’année cette saison, et je pense qu’il va assumer ses grosses déclas sur les parquets soir après soir. Unibrow sera revanchard après la campagne compliquée de l’an dernier chez les Pelicans, il a faim et va profiter de ce nouveau départ aux Lakers pour rappeler à tout le monde à quel point il peut être monstrueux dans sa propre moitié de terrain. Ses stats individuelles au rebond, au contre et à l’interception seront impressionnantes, et il sera clairement le leader défensif d’une équipe de Los Angeles qui voudra retrouver les sommets.

Giovanni : Rudy Gobert

La raison a envie de dire Kawhi… mais le coeur l’emporte comme souvent et se dirige donc vers un triplé monumental de Rudy Gobert. Dans l’histoire de la NBA seuls Dikembe Mutombo (4), Ben Wallace (4) et Dwight Howard (3) ont plus de trois trophées de DPOY en magasin et seul Superman peut se vanter d’avoir réalisé le three-peat. Rudy peut-il le faire ? Bien sûr que oui, car il a la fois la chance d’évoluer au sein d’une équipe terriblement efficace en défense (il n’y est pas pour rien, évidemment) et d’être également dans une dynamique ascendante dans sa carrière, ce qui laisse à penser qu’il pourrait encore voir ses stats évoluer cette saison. Contrairement à pas mal de ses camarades cités ci-dessus Rudy aura surtout la mission de défendre, et la route semble ainsi tracée vers… la passe de trois.

Deux cocorico, un poilu des yeux, un Freak et un Process, on prend les mêmes et on recommence. Et pour vous ça donne quoi ? On vous laisse nous dire ça en commentaires, qu’on puisse se marrer tous ensemble dans quelques mois ?

3 Commentaires

3 Comments

  1. killerdescore

    17 octobre 2019 à 16 h 50 min at 16 h 50 min

    Personne met Kawhi ?
    AD aurait déjà du l’avoir chaque année aux Pels depuis 2014

    • Lorde

      17 octobre 2019 à 21 h 01 min at 21 h 01 min

      Les Pels ont été au mieux la 10ème meilleure équipe défensivement ces dernières années donc pour mettre AD DPOY..

  2. el barbudo

    17 octobre 2019 à 22 h 54 min at 22 h 54 min

    Bah si, moi je met Kawhi en 1. Parce qu »il va faire son boulot et celui de PG13 pendant l’absence de ce dernier. Parce qu’il devrait jouer bien plus de match en régulière que la saison passée, et que les Clippers, s’ils veulent bien se positionner pour les playoffs, auront besoin d’un grand Kawhi des deux côtés, mais surtout défensivement face aux grosses armadas offensive de la conférence.

    2. Anthony Davis, car il va avoir une dalle monstre après une saison presque blanche. Et il faudra bien qu »il rattrape le boulot que ne fera pas son pote Lebron.

    3. Giannis Antetokounmpo, car déjà il aurait dû, pour moi, l’avoir l’année dernière, et ensuite parce qu’il faut vraiment qu’il se rachète de sa coupe du monde foirée. Suffit de voir son impact et son envie en pré-saison pour voir que le type, quand les matchs vont vraiment compter, il sera tout simplement deux fois plus monstrueux que le monstre qu’il a créé la saison dernière.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top