Mondial

Ricky Rubio est sur le toit du monde : médaille d’or, MVP de la finale et du Mondial, bonjour le grand chelem

Il a tout raflé le Ricky !

Source image : FIBA

Le Mondial vient de se terminer, et Ricky Rubio a donc tout raflé. Champion du monde pour la première fois de sa carrière suite à la large victoire de l’Espagne contre l’Argentine, le meneur a en plus été récompensé sur le plan individuel pour sa très belle campagne chinoise. 

Ricky Rubio va s’en souvenir longtemps de ce Mondial en Chine. Collectivement comme individuellement, le nouveau meneur des Suns (oui, Phoenix a un meneur désormais) a tout emporté. Il va lui falloir une valise en plus pour rentrer étant donné toutes les récompenses qu’il vient de glaner. Vous voulez la liste ? Alors évidemment, en premier lieu, il y a cette magnifique médaille d’or remportée face aux Argentins cette après-midi. Rubio ne faisait pas encore partie de l’équipe nationale en 2006 quand l’Espagne avait remporté le titre lors des Championnats du Monde au Japon. Il avait certes deux titres de champion d’Europe à son palmarès, mais il n’avait jamais terminé sur la plus haute marche du podium lors d’un tournoi mondial (Coupe du Monde et Jeux Olympiques). C’est désormais chose faite et on peut dire qu’il a joué un rôle déterminant dans le sacre de la bande à Sergio Scariolo. Avec des moyennes de 16,4 points, 4,6 rebonds, 6,0 caviars et 1,5 interception par match (meilleur marqueur et passeur de l’Espagne), à 43,6% au tir dont 38,7% du parking et 84,1% depuis la ligne des lancers francs, Ricky a proposé du lourd tout au long du tournoi, avec notamment de grosses performances lors des matchs à élimination directe. Il a ainsi logiquement été élu dans le meilleur cinq de la compétition en compagnie notamment de notre Vavane national, mais il a en plus été nommé MVP du Mondial. Rien que ça !

Et ce titre de MVP du tournoi, il l’a remporté grâce notamment à sa dernière performance lors de finale face à l’Argentine aujourd’hui. Meilleur scoreur des Espagnols avec 20 points au compteur (à 6/11 au tir et 7/7 aux lancers francs), sans oublier ses sept rebonds et trois passes décisives (six pertes de balles quand même, mais on s’en tape un peu), Rubio a été désigné meilleur joueur du match. Donc pour résumer, il a gagné le titre de champion du monde, il termine dans le meilleur cinq du tournoi, tout en étant nommé MVP de la Coupe du Monde et de la finale. Impossible de faire mieux quoi. Ah mais oui attendez, on oubliait une chose. Durant la compétition, Ricky est également devenu le meilleur passeur de l’histoire du Mondial, juste comme ça pour info. Voilà, on a tout dit. Il n’y a pas grand-chose d’autre à rajouter, à part peut-être bravo. Parce que bon, d’accord il porte les couleurs de l’ennemi juré, mais il faut savoir féliciter les joueurs qui le méritent. Ricky Rubio succède ainsi à Kyrie Irving, qui avait également tout raflé en 2014 en étant nommé MVP de la Coupe du Monde suite au titre de Team USA. Ce sont les fans des Suns qui vont être contents, eux qui vont enfin pouvoir mater leur équipe avec un vrai meneur aux commandes. Ça faisait longtemps dis donc.

Cette Coupe du Monde représente évidemment l’un des grands moments de la carrière de Ricky Rubio, peut-être le plus grand. Le titre collectif, les récompenses individuelles, tout y est. Felicitaciones Ricky.

1 Comment

1 Comment

  1. Max

    15 septembre 2019 à 19 h 59 min at 19 h 59 min

    Belle nouvelle pour les suns, enfin … chais pas

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top