Mondial

L’équipe type de la Coupe du Monde de la FIBA 2019 : Ricky, Vavane, Bogda, Scola et Gasol au sommet, enfin surtout deux

Coupe du Monde 2019

Et Patty Mills, il met le chocolat dans le papier alu.

Source image : FIBA

Au terme d’une finale maîtrisée par l’Espagne, la FIBA a procédé à la remise des différents trophées du tournoi. Comme on pouvait s’en douter, Evan Fournier a été récompensé de sa grande quinzaine en étant nommé parmi l’équipe type de la Coupe du Monde 2019. Mérité pour le dégarni de Charenton.

Le temps passe mais le palmarès reste. Quand il repensera à cette 18ème édition de la Coupe du Monde avec un peu de recul, Evan Fournier pourra quand même être fier de cette épopée chinoise autant sur le plan collectif que personnel. Même s’il espérait mieux que la médaille de bronze, la France est officiellement la troisième meilleure nation lorsqu’il s’agit de mettre un taille 7 dans un cercle. Ça tombe bien, c’est justement la spécialité de Vavane qui termine au septième rang des meilleurs scoreurs de la compétition avec 19,8 puntos de moyenne avec le record de pions sous le maillot bleu lors d’une Coupe du Monde dans la popoche arrière. Tout ça mis bout à bout, la FIBA ne pouvait que féliciter l’arrière du Magic en l’intégrant à son All-Star 5. L’ancien joueur des Nuggets se retrouve en bonne compagnie puisqu’il est entouré de Ricky Rubio (MVP du tournoi et de la finale), Bogdan Bogdanovic, Luis Scola et Marc Gasol. Une jolie brochette avec quatre Européens et un Argentin pour compléter le tableau ce qui confirme la domination du Vieux Continent qui a réussi à qualifier cinq équipes en quart de finale cette année.

L’Espagne a évidemment eu la cote auprès des votants grâce à son sans faute qui l’a mené vers le deuxième titre mondial de son histoire après le succès de 2006. Ricky Rubio est déjà là depuis plus de dix ans mais il atteint le sommet de son art alors qu’il n’est qu’à la moitié de sa carrière professionnelle. De son côté, Marc Gasol sait déjà qu’il vient de vivre sa plus belle année et peut désormais passer les trois derniers mois de 2019 à parader dans les rues avec une bouteille à la main. A 39 ans, Luis Scola semble avoir trouvé l’élixir de jouvence et il a déjà donné rendez-vous aux Espagnols en 2023 pour la prochaine Coupe du Monde. Enfin, Bogdan Bogdanovic et ses 22,9 points à 53% de moyenne du parking ont finalement été préférés à l’Australien Patty Mills, qui termine à « seulement » 22,8 points par match. Un choix compliqué alors que les Boomers sont arrivés en demi-finale du Mondial mais le meneur va devoir accepter son sort et rentrer à San Antonio sans médaille ni aucun trophée dans les valises. On regrettera simplement qu’aucun titre de meilleur sixième homme ne soit décerné puisque Nando De Colo aurait eu toutes les chances d’être nommé dans cette catégorie.

Aucun Américain n’a donc été retenu dans le meilleur cinq de la Coupe du Monde et c’est bien normal vu le visage affiché par Team USA durant la compétition. De toute façon, Donovan Mitchell et ses copains étaient déjà probablement très loin au moment de cette finale, déjà tournés vers les prochains Jeux Olympiques pour venir prendre leur revanche. Néanmoins, on suivra de près le retour de chacun dans son club puisque ce Mondial pourrait servir de tremplin à certains comme l’expliquait Evan Fournier en interview après le match de ce matin.





1 Comment

1 Comment

  1. flo espo

    15 septembre 2019 à 17 h 34 min at 17 h 34 min

    Patty Mills pas dans le 5 !!! chaud quand meme non. Il fait un meilleur tournoi que Bogdan et que Fournier NON?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top