Mondial

Coupe du Monde 2019, Day 8 : on connaît six des huit quart-de-finalistes, et on rappelle au coach lituanien qu’il n’y est pas

Adomaitis

« Il est incroyable ce Nando Fournier. »

Source image : YouTube

Allons enfants du café, c’était aujourd’hui le jour de gloire. Le jour où nos Bleus pouvaient valider leur place dans l’élite mondiale comme quasiment tous les ans depuis une vingtaine d’années, et le taf fût donc fait non sans frémir. La France donc, mais pas seulement, car deux autres équipes ont aujourd’hui fait un très grand pas vers les quarts de finale. Allez, on fait le point.

On est monté encore d’un cran aujourd’hui, avec en apothéose de la journée ce match entre les Bleus et la Lituanie, que l’on peut clairement estimer être le meilleur match de la compétition jusque-là. Du vrai basket, de l’intensité, du suspense, Thibaut Courtois en conférence de presse, bref tout ce qu’il fallait pour nous prouver qu’on avait eu la bonne idée de refuser l’invitation de Guillaume à venir casser sa terrasse. La France est donc en quarts, reste à savoir s’il elle y affrontera la Grèce, le Brésil, la République Tchèque ou Team USA, dans un groupe au sein duquel tout peut encore se passer. En effet, si Français et Australiens ont rejoint aujourd’hui l’Argentine, la Pologne, la Serbie et l’Espagne en quarts, le Groupe K peut encore nous réserver son lot de surprises…

Merci la République Tchèque d’ailleurs, qui a diablement rebattu les cartes en infligeant une belle correction à des Brésiliens indisciplinés. Résultat des courses ? Team USA a cogné des Grecs décevants mais aucune des quatre équipes de la poule n’est assurée d’être qualifiée, et chacune d’entre elles peut d’ailleurs encore espérer l’être. Un sacré bordel mon bon Marcel. Team USA est évidemment en très bonne posture et passera à moins d’un camouflet historique face au Brésil lundi, la République Tchèque ne doit pas perdre de plus de 12 points contre les Grecs, les Brésiliens sont condamnés à l’exploit face aux cainris, alors que les Grecs devront donc l’emporter de plus de 12 face à Tomas MVPRanski en espérant une win de Team USA contre le Brésil. Pfiou, allez, verre d’eau.

 Le MVP du jour : Tomas Satoransky

Peu d’entre nous l’avaient envisagé, mais les Tchèques ont donc bel et bien dompté le Brésil aujourd’hui, précipitant leur adversaire dans une situation bien inconfortable et se plaçant en candidats plausibles aux quarts de finale. Le tout pour une première Coupe du Monde dans leur histoire, et sans leur meilleur joueur s’il vous plait. Le héros de la nation dans cette énorme victoire ? Tomas Satoransky. Le tout frais meneur de jeu des Bulls a offert un récital énorme au public chinois aujourd’hui en compilant 20 points (à 7/10 dont 3/4 du parking), 7 rebonds, 9 passes et 3 interceptions tout en envoyant un message clair, net et précis aux cousins de Thiago Silva : Je. Gère. Le. Bizz. Intraitable du début à la fin, dans la zone comme diraient les anciens, le virtuose tchèque a offert à son pays le droit de rêver au Top 8, et on commence d’ailleurs de plus en plus à se dire… que ce ne sera pas volé.

Le programme de demain (uniquement le vrai basket) :

  • 14h : Pologne – Argentine
  • 14h30 : Serbie – Espagne

On en a quasi-fini avec cette deuxième phase de poules, et on connaitra demain à la même heure le tableau final de cette Coupe du Monde 2019. D’ici-là ? Un petit Serbie – Espagne des familles demain à 14h30, et on appelle ça un sacré apéritif.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top