Mondial

La République Tchèque écrase le Brésil et continue son superbe Mondial : pour une première, les mecs régalent

Surprenants deuxièmes après le premier tour, la République Tchèque a entamé la seconde phase d’une façon impressionnante avec une leçon de basket donnée au Brésil, pourtant invaincu jusqu’ici. Un succès très précieux et qui donne beaucoup d’espoir en vue d’une qualification en quarts de finale. Pour une nation qui n’a jamais participé au Mondial, c’est superbe !

Les Tchèques n’arrêtent pas de nous surprendre. Dans le groupe de Team USA et de la Turquie (et du Japon mais ça on s’en tape un peu) lors du premier tour, la République Tchèque n’était pas censée se retrouver au deuxième tour de la Coupe du Monde. Mais la bande à Tomas Satoransky a réussi à battre les Turcs lors du troisième match de poule, arrachant ainsi une surprenante qualification pour le deuxième tour en compagnie des Américains. Désormais dans le groupe des Stazunis, du Brésil et de la Grèce, les Tchèques font un peu figure de petit poucet mais encore une fois, ils ont fait déjouer les pronostics ce samedi matin contre les Brésiliens. Non pas que ces derniers semblaient largement au-dessus avant la rencontre, mais on ne s’attendait pas à voir la République Tchèque donner une leçon de basket à Anderson Varejao et Cie. +22, 93-71. Oui, les hommes d’Aleksandar Petrovic n’ont pas vu le jour face au magnifique collectif (25 passes décisives) et la défense très solide des Tchèques (seulement 40% de réussite pour le Brésil). Invaincus durant le premier tour, où ils ont notamment battu la Grèce de Giannis Antetokounmpo, les Brésiliens sont tombés de très haut et ils n’imaginaient sans doute pas à un tel scénario. En même temps, personne ne l’imaginait. La République Tchèque dispute sa toute première Coupe du Monde et voir cette nation jouer un tel basket en dominant sans trembler son adversaire du jour, c’est quand même assez exceptionnel.

Exceptionnel, c’est aussi l’adjectif qu’on pourrait utiliser pour décrire la performance de Tomas Satoransky. Le nouveau meneur des Bulls a proposé une véritable masterclass face au Brésil. Si la République Tchèque a livré une grande performance collective dans cette rencontre, avec notamment une superbe adresse (56% de réussite dont 40% du parking) Sato a clairement été le meilleur joueur sur le parquet. 20 points, sept rebonds, neuf caviars, trois interceptions, le tout à 7/10 au tir dont 3/4 à trois points. Un récital, même si on n’oublie pas les apports d’Ondrej Balvin (16 points, 11 rebonds à 7/9), de Patrik Auda (14 points à 5/8) et des autres membres de l’équipe. Là, à Chicago, on doit avoir le sourire. Cette victoire de la République Tchèque rend les choses très intéressantes dans le Groupe K avant le Team USA – Grèce de cette après-midi. Les Tchèques possèdent désormais un bilan global de trois victoires pour une défaite, à égalité donc avec le Brésil. On pourrait donc se retrouver avec quatre équipes à 3-1 si jamais Giannis Antetokounmpo et ses copains venaient à taper Team USA, ce qui ne semble pas impossible. Par contre, en cas de victoire des Américains, les joueurs de Gregg Popovich se retrouveraient seuls en tête du groupe avec quatre succès en quatre matchs, tandis que les Grecs seraient derniers avec deux victoires et deux revers. Autrement dit, les Tchèques ont arraché un succès très précieux en vue d’une éventuelle qualification en quarts de finale (oui oui…), avant une dernière opposition contre la Grèce.

Cette République Tchèque est la très belle surprise de ce Mondial 2019. Une qualification pour le deuxième tour, une superbe victoire contre le Brésil, un collectif qui fait plaisir à voir, le tout sans Jan Vesely forfait. Bref, que du bonheur. C’est quoi la suite, une qualif en quarts ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top