Equipe de France

Preview France – République Dominicaine : ne pas se tromper d’objectif, la victoire est une fois de plus in-dis-pen-sable

Y’a un capital points à blinder pour le second tour.

Source image : YouTube

Les hommes de Vincent Collet nous ont jusque-là offert un parcours parfait d’un point de vue chiffré, et mieux vaut que ça continue cet après-midi. Déjà qualifiés pour le second tour, les Bleus auront néanmoins besoin de faire le plein de points avant d’entrer dans la vraie compétition. Allez, envoyez Miss Dominique, vrai test avant les choses sérieuses.

Une première victoire étriquée face à l’Allemagne, mais disons que l’essentiel était assuré. Un match rassurant et sérieux face à la Michael Jordanie, celle-là c’est pour les vannes et pour rester en jambes. Dernier test donc cet après-midi face à la République Dominicaine, autre qualifié du groupe qui a crée la surprise en tapant les voisins allemands, et que l’on devra donc prendre très au sérieux histoire d’éviter de se pointer en deuxième phase avec un retard à l’allumage bien dommageable. Pour être honnête ? Les Français n’auront aucun souci pour battre leur adversaire du jour s’ils évoluent à leur niveau. Et même ans parler de niveau à proprement dit, donnez-nous juste un minimum d’intensité et de sérieux en fait, et ça passera comme papa dans maman. Parce qu’on a les a vu hein les Dominicains. On a vu notamment que le meneur de jeu Gelvis Solano faisant bien tourner son équipe, on a vu que les Victor Liz, Eloy Vargas et autre Ronald Roberts étaient de vrais joueurs de basket, mais on sait surtout que l’Équipe de France possède en ses rangs un groupe de douze gars parmi lesquels quelques uns des meilleurs joueurs de la compétition. Evan Fournier ou Rudy Gobert, pour ne citer qu’eux, peuvent-ils passer à côté d’un match aussi important et ce face à une nation immensément plus faible sur le papier ? Come on.

Vincent Collet a pu faire tourner son effectif lors du deuxième match de la compétition, le plus « facile », en laissant notamment Nicolas Batum sur le banc et en offrant du temps de jeu à tous ses remplaçants, et on imagine donc que ce dernier match de poule sera l’occasion pour les leaders français de frapper un grand coup en validant pépouze leur 3-0, comme les concurrents serbes, argentins ou espagnols ont pu le faire hier, comme les concurrents brésiliens, américains ou australiens pourraient également le faire aujourd’hui. Pas de place à la gentillesse, pas de place à l’économie, si ça doit finir en +30 ça finira en +30, et cela sans aucune prétention. Nos Bleus ont les armes et le talent pour que les Dominicains ne respirent pas une seule seconde cet après-midi, et ça nous permettra également de… respirer devant ce troisième match. Parce qu’à partir de samedi l’assistance respiratoire sera de mise, et on a besoin nous aussi de ces 48h tranquille avant de commencer à transpirer.

14h30, heure de digestion mais surtout game time. On sait pas où vous serez mais nous on sera là, fidèles au poste, pour voir nos Français marcher sur ce pays qu’on a carrément du mal à situer sur une carte. Et rien à voir avec la méchanceté de Charles Barkley, nous c’est simplement qu’on est vraiment nuls en géographie.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top