Nets

Caris LeVert prolonge pour 52,5 millions sur trois ans : Kevin Durant et Kyrie Irving ont beau avoir signé, il reste du blé chez les Nets

Caris Levert

Faut croire que Sean Marks croit plus en LeVert qu’en D-Lo.

Source image : NBA League Pass

Si l’avenir des Nets passe par le nouveau duo Kevin Durant-Kyrie Irving, Sean Marks compte aussi sur la jeunesse pour bâtir une superteam à Brooklyn. C’est Caris LeVert qui en profite, puisque l’ailier de 25 ans vient de prolonger pour 52,5 millions de dollars sur trois ans. Et c’est loin d’être volé.

Alors que Caris LeVert rentrait dans la dernière année de son contrat rookie débuté en 2016, les Nets devaient prendre une décision. Sans grande surprise, Sean Marks et ses collègues ont opté pour prolonger l’ancien de Michigan, que l’on peut considérer comme l’un des plus gros steals de sa cuvée de Draft. Un contrat de plus de 50 millions sur trois ans à la clé d’après ESPN pour l’ailier qui s’est révélé comme un potentiel All-Star sur ces deux dernières saisons. Dans une certaine mesure, on peut considérer que Brooklyn prend un petit risque puisque LeVert a quand même subi une grosse blessure à la jambe droite cette saison, l’éloignant des parquets pendant de longs mois. Mais le risque est mesuré au regard du niveau qu’a retrouvé LeVert à son retour : utilisé en sortie de banc, l’ailier a été l’un des tous meilleurs joueurs de son équipe face aux Sixers en Playoffs, tournant à 21 points de moyenne sur la série, avec 49,3% de réussite au tir et plus de 46% du parking. Des performances dans la lignée de son début de saison, durant lequel il a enchaîné les career highs et les game-winners. Si les Black and White ont pu attirer du (très) beau monde à la Free Agency, il ne faut pas oublier que c’est en partie grâce à la hype qu’ont donné des mecs comme LeVert à la franchise.

Justement, on peut se demander comment Caris va être utilisé dans ces Nets version Irving et Durant. Pendant la rééducation de ce dernier, on peut imaginer que LeVert va être de nouveau utilisé dans le cinq majeur de Kenny Atkinson. Au côté de Kyrie Irving, l’association va forcément faire penser à celle qu’il formait avec D’Angelo Russell ces deux dernières saisons. Si le duo est beau sur le papier, D-Lo et LeVert n’ont que rarement brillé en même temps, le nouveau meneur de Golden State ayant fait ses meilleurs matchs lorsque l’ailier était à l’infirmerie. Si l’association marche mieux avec Kyrie, ça peut faire de gros dégâts. Reste à voir ce qu’il se passera au retour de Kevin Durant. Les deux peuvent jouer ensemble si LeVert est décalé au poste 2 ou si Durant joue poste 4, mais on peut aussi imaginer voir LeVert faire ses stats en sortie de banc. Une second unit basée sur Spencer Dinwiddie, Caris LeVert et Jarrett Allen ou DeAndre Jordan (à voir lequel des deux commence match), c’est costaud. En tout cas, avec cette prolongation, les Nets partent à la guerre avec LeVert, Jordan, Irving, Durant et Dinwiddie dans leurs rangs jusqu’en 2022. Reste encore Joe Harris, en contract year cette saison, et Jarrett Allen, qui ne va pas passer sa vie avec un contrat rookie, à prolonger pour avoir un roster XXL. Sur le papier, ça fait peur.

L’été avance et la hype ne redescend pas du côté de Brooklyn. Après avoir réalisé la Free Agency parfaite, les Nets continuent de bien travailler en prolongeant Caris LeVert à un prix assez raisonnable tant le potentiel du garçon est élevé. Récompense bien méritée pour l’ailier, tant il a compté dans la reconstruction de sa franchise.

Source Texte : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. Laurent

    26 août 2019 à 16 h 25 min at 16 h 25 min

    Pas de jeu de mots avec kaaris 🙁

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top