Kings

De’Aaron Fox ne rêve pas de gros marché : apparemment, il y a assez de choses à faire du côté de Sacramento

De'Aaron Fox

Miami, Los Angeles, New York… oubliez tout ça, De’Aaron Fox préfère le calme de Sacramento.

Source Image : Malone Graphics

Si la plupart des joueurs NBA préfèrent se retrouver dans des villes comme Los Angeles plutôt que dans l’Indiana, en partie pour des raisons de business, certains se sentent aussi bien dans des plus petits marchés. C’est par exemple le cas de De’Aaron Fox qui a l’air de préférer la tranquillité de Sacramento à l’euphorie new-yorkaise. Tant mieux pour les Kings.

L’arrivée en NBA peut être assez violente pour certains rookies qui passent du jour au lendemain de la vie d’étudiant à celle de millionnaire dans des villes comme New York ou Miami et toutes les distractions qui vont avec. Alors si ça fait peut-être moins rêver certains d’être drafté à Sacramento, au moins là-bas, on est sûr d’être focus sur le basket. Et pour avoir une belle carrière NBA, c’est quand même pratique. Ça, De’Aaron Fox semble l’avoir bien compris. Résultat ? Aucune frasque, une superbe saison sophomore et même une place de choix dans la Team USA pour le prochain mondial, que le Renard a préféré refuserDu coup, le meneur des Kings a l’air d’être tombé amoureux de cette ville au point de ne pas être vraiment tenté de rejoindre plus trad un gros marché. C’est en tout cas ce qu’il laisse deviner dans une interview pour ONE37pm :

« Je n’ai pas envie d’être dans un grand marché. Après la saison dernière, il y a eu un buzz à Sacramento. Tout le monde à Sacramento est fan des Kings. Si on commence à jouer les Playoffs, ou si nous devenons un contender, la ville entière va devenir folle. C’est la différence entre un grand marché et un petit. »

Il faut dire que la saison qu’ont vécu les joueurs des Kings a dû être forte en émotions, et on comprend que certains d’entre eux se soient attachés un peu plus à leurs couleurs. Attendus dans les bas-fonds de la Conférence Ouest, les Kings ont déjoué tous les pronostics en s’offrant le luxe de lutter pour les Playoffs et en proposant un beau spectacle. Si leurs efforts n’ont pas été récompensés par une place dans les huit qualifiés à l’Ouest, on reste de loin sur la plus belle saison de Sacramento depuis dix grosses années (en même temps, v’là la concurrence). Du coup, même dans une Conf’ au niveau hyper-élevée, les perspectives d’avenir sont belles pour un groupe qui est parvenu à décrocher 39 victoires en misant sur la jeunesse. Les habitants de la capitale californienne n’en demandaient pas plus, et comme le dit De’Aaron Fox, une nouvelle hype s’est formée autour de la franchise. On n’est pas encore sur une ambiance semblable à celle de la Sleep Train Arena lors des plus belles heures des Kings, mais on tient le début de quelque chose. Pièce maîtresse de ce processus, on comprend donc que De’Aaron Fox ait été touché par le début de cette aventure. Reste à savoir si la suite va être aussi belle avec l’arrivée de Luke Walton au coaching à la place de Dave Joerger. Mais les Kings peuvent compter sur un De’Aaron Fox chaud patate.

Comme quoi, une ville n’a pas forcément besoin de compter des millions d’habitants pour attirer des joueurs NBA. Un environnement serein, des bons résultats et une hype naissante autour d’une franchise peuvent aussi faire l’affaire. Tant mieux pour les Kings, car De’Aaron Fox semble préférer la deuxième option.

Source texte : ONE37pm

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top