Mavericks

J.J. Barea devrait être prêt pour le training camp : il faut plus qu’une rupture du tendon d’Achille pour stopper le papy

J.J. Barea

Le dernier rescapé du titre de 2011 n’a pas dit son dernier mot !

Source image : Youtube

Éloigné des parquets depuis le 11 janvier dernier à cause d’une rupture du tendon d’Achille, J.J. Barea repart pour une énième année chez les Mavs et pourrait être dispo’ très vite. C’était pas gagné étant donné la gravité de la blessure, mais c’est une excellente nouvelle !

Si l’homonyme de JeanJass a dû faire l’impasse sur le Mondial avec Porto Rico pour guérir, le vétéran compte bien partir pour une onzième saison chez les Mavericks. Comme annoncé début juillet, José-Jean a prolongé d’un an à Dallas pour le minimum vétéran. Mais plus que ce nouveau contrat, CBS Sports rapporte que Barea compte retrouver les parquets dès le training camp, nouvelle presque surprenante au vu de la gravité de la blessure qu’a subi le meneur et de son âge avancé pour un sportif. Quand on parle rupture du tendon d’Achille, on pense forcément à Kevin Durant, victime de cette blessure lors des dernières Finales NBA, et qui va probablement faire saison blanche pour ne prendre aucun risque. Alors si on peut se réjouir pour le Portoricain, on se demande quand même à quel niveau il pourra évoluer la saison prochaine.

La saison dernière comme les précédentes, J.J. Barea était responsable de la mène du second unit des Mavs. S’il n’a jamais été un excellent shooter (35,1% de moyenne du parking dans sa carrière), le meneur d’1m80 apportait en sortie de banc par une énergie et une vitesse encore acceptables ces dernières années mais surtout grâce à une sacrée vision du jeu qui lui permettait encore de tourner à 5,6 assists de moyenne la saison dernière. Alors si ses qualités athlétiques risquent d’avoir pris un gros coup à cause de sa blessure, on a du mal à voir comment une rupture du tendon d’Achille pourrait impacter sa vision du jeu, on peut donc s’attendre à voir Barea distribuer encore quelques caviars. Surtout, au-delà de l’apport statistiques, c’est tout ce que représente José-Jean qui va apporter à la franchise texane. Dernier représentant des champions de 2011, très apprécié des fans, Jéjé a tout le vécu nécessaire pour apporter à un groupe très jeune mené par Luka Doncic et Kristaps Porzingis. Et ça, aucune blessure ne pourra le lui enlever.

Si on se doute que les fans des Mavs ont encore la gorge serrée à l’idée de commencer la saison sans Nowitzki, on imagine aussi leur bonheur en voyant se construire un groupe très talentueux encadré par un vétéran exemplaire. Alors tant pis si J.J. Barea ne retrouve pas son niveau, car au fond l’essentiel est ailleurs.

Source Texte : CBS Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top