Knicks

Reggie Bullock sera bien un joueur des Knicks la saison prochaine : reste à voir quand, quel été bizarre pour Reggie Dreadlock

Reggie Bullock

Quand Trier commence les matchs et pas toi.

Source image : Youtube

Au milieu d’une Free Agency chargée en postes 4, les Knicks ont également jeté leur dévolu sur Reggie Bullock. Un accord verbal avait à la base été trouvé entre le management de New York et l’arrière aux dreadlocks pour un contrat de deux ans et 21 millions de dollars… mais l’histoire en a voulu autrement. Allez, update sur la situation de Reggie.

Reggie Bullock a raté 19 matchs avec les Pistons l’année dernière, pour cause de raideur de nuque et douleur plantaire. Rien de bien inquiétant, ça peut arriver, et les Knicks ont donc initialement réfléchi de la sorte : on assure Bullock sur deux ans pour 21 millions. Seulement, à la visite médicale, les médecins ont découvert que son problème au cou était plus sérieux que prévu. De quoi clairement chambouler les plans du management de New York qui a donc renégocié le deal originel. Bullock était incertain pour une partie de la saison alors le payer 10 millions, ça fait un peu mal ? L’histoire on la connaît, avec le cap space alors disponible les Knicks recrutent Marcus Morris, aux dépens de San Antonio. Quant à Reggie, son deal était alors encore en renégociation et c’est Marc Berman qui confirma le nouveau contrat de l’arrière.

Deux ans, dont la deuxième année en team-option, et 4 millions de salaire par an. Sacrément moins clinquant didon. La cause donc, une hernie discale qui va nécessité une intervention chirurgicale. Reggie Bullock sera donc éloigné des terrains pour six mois. Attendu dans un rôle bien plus important que ce qu’il a connu jusque-là, l’arrière risque de perdre ici une occasion en or de se faire une place dans la Grande Ligue. Normalement, d’après le médecin en charge de l’opération, ce genre d’intervention n’a aucune influence sur le niveau de jeu du joueur à son retour, plutôt rassurant. Les cas similaires n’ont néanmoins pas toujours confirmé cela avec par exemple T.J. Ford qui a pris sa retraite à 28 ans. Côté Knicks, c’est évidemment un coup dur pour l’équipe et le backcourt qui prend un sacré coup. On peut espérer que Frank Ntilikina en profite en grattant quelques minutes même si le grand gagnant de ce malheur est certainement… Alonzo Trier. De toute façon, et sans vouloir enfoncer le couteau dans la plaie, ce n’est pas notre genre, l’équipe telle qu’elle est bâtie risque d’être déséquilibrée pour cause d’embouteillages au poste 4 notamment. La balle est désormais à David Fizdale, qui aura donc un dossier de plus à gérer avec l’absence de Reggie Dreadlock.

Voilà pour le point « effectif Knicks » de la journée avec une mauvaise nouvelle pour toutes les parties impliquées. Reggie, à 28 ans, entre dans un moment important de sa carrière tandis que les Knicks comptaient sur lui pour assurer l’an prochain. Dur dur été pour New York qui peut quand même se rassurer avec sa performance dans le valeur monétaire game, à défaut de performer sur le terrain.

Source texte : New York Post

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top