News NBA

Neuf franchises NBA dans le Top 50 des équipes les plus chères du monde : les Knicks 5èmes, pas si pourri leur été en fait

Salaires New York Knicks

On savait pas que la cote de Bobby Portis était si élevée.

Source image : montage via CC0 Public Domain via www.publicdomainpictures.net

Toute l’année, on a les yeux rivés sur la Grande Ligue et le spectacle qu’elle a à nous proposer. Pour autant, on oublie parfois qu’un énorme marché économique se cache derrière et le magazine Forbes ne manque pas de nous le rappeler. Chaque année, le journal économique dresse le Top 50 des équipes les plus chères dans le monde et ça nous permet de voir ce que valent les franchises qu’on regarde toute l’année.

Comment mesure-t-on la valeur d’une équipe, voilà la première question qu’on se pose quand on voit des chiffres sortis du chapeau de la sorte. En fait, Forbes analyse cela comme s’il s’agissait d’une action ou d’une entreprise. Déjà, on prend en considération la valeur intrinsèque : le stade, les locaux en général, la valeur des joueurs à la revente, la trésorerie du club, etc. Ensuite, il faut ajouter à cela, les prévisions de gains pour le futur : si l’équipe est profitable, alors il faut payer les bénéfices à venir (comme pour une action). Enfin, ce sont les contrats de sponsoring qui jouent un gros rôle car ils peuvent être comptabilisés dans l’actif intrinsèque (la franchise touche X millions de ses sponsors l’année prochaine) mais aussi dans le potentiel gain futur (on prévoit qu’elle attire les sponsors dans les saisons à venir). Tout ça est quand même bien compliqué pour voir une vingtaine de gars se la donner sur un terrain n’est-ce pas ?

Neuf franchises NBA se retrouvent donc dans ce classement et trois réussissent même à craquer le Top 10. Première franchise NBA et cinquième au classement général (on est en mode Tour de France), les Knicks sont estimés à 4 petits milliards de dollars. Comme quoi, gagner des matchs n’est pas forcément la source principale de revenus et de valeur pour une équipe. Avec une saison à 17 victoires, la franchise a vu sa valeur augmenter de 11% sur l’année, étonnant n’est-ce pas. On peut croire en un effet R.J. Barrett ou à l’espoir d’avoir le first pick ou peut être que les investisseurs se sont simplement trompés d’équipe de New York… (les Nets arrivent 37èmes du classement). La franchise de New York génère, en brut, 155 millions de dollars, l’entreprise est donc profitable à l’inverse du Barça par exemple, déficitaire de 37 millions. Les deux autres franchises du Top 10 sont les Lakers (8èmes) et les Warriors (9èmes) avec des valeurs respectives de 3,7 et 3,5 milliards de dollars. D’une manière plus générale, on remarque que les franchises de NBA sont de plus en plus représentées dans ce classement chaque année en raison notamment de la hype grandissante autour de la balle orange. Aucune équipe de basket hors de la Grande Ligue n’entre cependant dans le Top 50, le cadre ne le permettant pas. Qui dit grosse valeur dit gros championnat comme la NFL, la NBA ou la Premier League anglaise.

Top 50

1- Dallas Cowboys (NFL) : 5 milliards
2- New York Yankees (MLB) : 4,6 milliards
3- Real Madrid (Football) : 4,24 milliards
4- FC Barcelone (Football) : 4,02 milliards
5- New York Knicks (NBA) : 4 milliards
6- Manchester United (Football) : 3,81 milliards
7- New England Patriots (NFL) : 3,8 milliards
8- Los Angeles Lakers (NBA) : 3,7 milliards
9- Golden State Warriors (NBA) : 3,5 milliards
10- New York Giants (NFL) : 3,3 milliards
10- Los Angeles Dodgers (MLB) : 3,3 milliards
12- Boston Red Sox (MLB) : 3,2 milliards
12- Los Angeles Rams (NFL) : 3,2 milliards
14- Washington Redskins (NFL) : 3,1 milliards
14- Chicago Cubs (MLB) : 3,1 milliards
16- San Francisco 49ers (NFL) : 3,05 milliards
17- Bayern Munich (Football) : 3,02 milliards
18- San Francisco Giants (MLB) : 3 milliards
19- Chicago Bulls (NBA) : 2,9 milliards
19- Chicago Bears (NFL) : 2,9 milliards
21- New York Jets (NFL) : 2,85 milliards
22- Houston Texans (NFL) : 2,8 milliards
22- Boston Celtics (NBA) : 2,8 milliards
24- Philadelphia Eagles (NFL) : 2,75 milliards
25- Manchester City (Football) : 2,69 milliards
26- Denver Broncos (NFL) : 2,65 milliards
27- Green Bay Packers (NFL) : 2,63 milliards
28- Atlanta Falcons (NFL) : 2,6 milliards
29- Baltimore Ravens (NFL) : 2,59 milliards
29- Pittsburgh Steelers (NFL) : 2,59 milliards
31- Seattle Seahawks (NFL) : 2,58 milliards
32- Chelsea FC (Football) : 2,58 milliards
33- Miami Dolphins (NFL) : 2,58 milliards
34- Oakland Raiders (NFL) : 2,42 milliards
35- Minnesota Vikings (NFL) : 2,4 milliards
36- Indianapolis Colts (NFL) : 2,38 milliards
37- Brooklyn Nets (NBA) : 2,35 milliards
38- Houston Rockets (NBA) : 2,3 milliards
38- Carolina Panthers (NFL) : 2,3 milliards
38- New York Mets (MLB) : 2,3 milliards
41- Los Angeles Chargers (NFL) : 2,28 milliards
42- Arsenal FC (Football) : 2,27 milliards
43- Dallas Mavericks (NBA) : 2,25 milliards
44- Los Angeles Clippers (NBA) : 2,2 milliards
45- Liverpool FC (Football) : 2,18 milliards
46- Arizona Cardinals (NFL) : 2,15 milliards
47- St Louis Cardinals (MLB) : 2,1 milliards
47- Kansas City Chiefs (NFL) : 2,1 milliards
49- Jacksonville Jaguars (NFL) : 2,08 milliards
49- New Orleans Saints (NFL) : 2,08 milliards

Voilà pour ce petit point, assez vertigineux d’ailleurs, sur la valeur des franchises NBA. Il ne faut jamais oublier que les propriétaires de franchise sont des businessman qui n’espèrent pas perdre de l’argent avec leur équipe. Note donc pour ces hommes d’affaires : recruter quatre ailiers-fort dans le même été, c’est bon pour la valeur de votre investissement.

Source texte : Forbes

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top