Raptors

Officiel : Patrick McCaw rempile pour deux ans à Toronto, three-peat assuré pour les Raptors

Patrick McCaw

On dit merci qui ?

Source image : YouTube

Fans des Raptors, vous pouvez déjà oublier le départ de Kawhi Leonard. Votre homme providentiel est de retour. Patrick McCaw a re-signé à Toronto pour deux ans hier. Pourquoi homme providentiel ? Parce que Patoche a remporté trois titres NBA lors de ses trois premières saisons : deux avec les Dubs et un avec Toronto.

Oubliez Kawhi Leonard et Paul George aux Clippers, Anthony Davis aux Lakers ou encore Kevin Durant et Kyrie Irving à Brooklyn. On tient LA signature de l’été. Arrivé au Canada en janvier dernier, Patrick McCaw et les Raptors ont trouvé un accord pour une prolongation de contrat de deux ans selon Blake Murphy, qui couvre la franchise pour The Athletic. Pour le moment, le montant de son salaire n’a pas été révélé. Les Dinos continuent ainsi leur marché après les signatures de Stanley Johnson pour deux ans à 7,5 millions de dollars et Rondae Hollis-Jefferson après que les Nets n’aient pas étendu sa qualifying offer. Deux joueurs au profil athlétique et plutôt défensif pour entourer Pascal Siakam et Kyle Lowry qui devraient assumer de plus gros rôles au sein du collectif des Canadiens la saison prochaine.

Sur le papier, cette signature paraît anecdotique et pourtant Patoche, c’est une garantie sans précédent dans la ligue. Sa signature a plié tout suspense pour les deux prochaines saisons. McCaw, c’est du 100 % de réussite en Finales NBA depuis son arrivée dans la ligue. Alors vous nous direz : « ouais bah c’est pas avec ses 3,7 points de moyenne qu’il change quoi que ce soit ». Et on vous répond que si, c’est scientifique : Patoche McCaw = Larry O’Brien Trophy. Ils remportent ses deux premières bagues avec Golden State en 2017 et 2018 avant de s’embrouiller avec la direction des Warriors à la suite de quoi, il s’envolera pour Cleveland. En même temps, normal qu’il soit exigeant vu la valeur du bonhomme. Il reste vraiment pas longtemps dans l’Ohio et les Raptors le récupèrent en cours de saison pour compléter leur championship puzzle. Un pari payant puisque Patoche ramène à la cité canadienne le seul titre de son histoire. Sur le modèle d’un Norris Cole (champion ses deux premières saisons au Heat) ou d’un James Jones (finaliste sept fois de suite avec LeBron, au Heat et aux Cavs), McCaw fait partie de ces grands champions oubliés de l’histoire NBA. Ces légendes touchées par la grâce, celles que seule la gloire appelle. Des game changers dont les décisions font basculer le destin de la Grande Ligue. Patrick McCaw est devenu en trois ans le gendre idéal pour Larry O’Brien et le jour de sa prolongation chez les Raptors pourrait bien devenir férié à Toronto tant il est primordial pour le futur de la franchise. 

L’offseason des Raptors semblait très mal embarquée après le départ de The Klaw à L.A., mais les moves du front office sont intelligents et le dernier en date, la prolongation de Patrick McCaw, devrait pérenniser le succès des Dinos Enfin, si la logique est respectée, bien sûr. 

Source texte: The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top