Raptors

Officiel : Rondae Hollis-Jefferson signe aux Raptors, on se console comme on peut à Toronto

Rondae Hollis-Jefferson

Ça vaut pas Kawhi quand même.

Source image : YouTube

Laissé libre par les Nets avant sa dernière année de contrat rookie pour faire de la place dans les caisses, Rondae Hollis-Jefferson pose ses valises un peu plus au nord et rejoint les champions en titre. C’est pas Kawhi Leonard, mais c’est un pari qui pourrait s’avérer payant pour les deux partis.

Pour la première fois, le 23ème choix de Draft en 2015 visitera de nouveaux vestiaires à partir de la rentrée. Et pas n’importe lesquels puisqu’il s’agit de ceux des champions en titre. Principalement reconnu pour sa capacité à défendre sur plusieurs postes, il ne devrait pas avoir trop de peine à s’intégrer dans la franchise canadienne. Un ajout de qualité pour le roster de Nick Nurse déjà très performant de ce côté du terrain qui signe donc le fourth year pour un an selon Shams Charania de The Athletic. En revanche, vous ne verrez pas l’ailier faire des tours de magie avec le ballon. Pour le joueur de 24 ans, c’est la simplicité dans son jeu d’attaque qui le caractérise. Après les départs de Kawhi Leonard et de Danny Green, un nouveau spécialiste de la D fait donc son apparition, un jour après l’arrivée de Stanley Johnson sur le même poste. Parce qu’on ne va pas se le cacher, shooter à tout va, ce n’est pas vraiment le registre de Rondae. Après une année compliquée marquée par les blessures, c’est le coeur lourd que les Nets laissent filer leur joueur gratuitement. On ne peut pas tout avoir, mais le numéro 24 a tout de même un bel avenir promis dans la Ligue avec des moyennes de 9,9 points et 5,9 rebonds en 23 minutes lors de ses 234 premiers matchs chez les pros.

L’ancien des Nets aura la chance de côtoyer des joueurs expérimentés qui sauront le pousser vers le haut. Dans ce domaine, il y a du lourd à Toronto entre Marc Gasol, Serge Ibaka et Kyle Lowry, tous des leaders sur et en-dehors du terrain qui ont maintenant l’expérience d’être champions ensemble. Justement l’expérience c’est un peu ce qui manquait à Brooklyn l’année dernière pour pouvoir aller plus loin que le premier tour des Playoffs, ce qui était déjà pas mal vu l’équipe en place… Par contre, le petit nouveau va devoir jouer des coudes pour obtenir ses minutes car la concurrence n’a rien à lui envier. Entre RHJ, Stanimal et OG Anunoby, il va falloir se défoncer à l’entraînement et en match pour mériter son temps de jeu sur l’aile. Les profils sont similaires les uns des autres et notre ami Rondae devrait se contenter d’une place de remplaçant de luxe pour défendre sur plusieurs postes et de garder l’intensité apportée par les starters. Polyvalent sur les postes 3 et 4, il pourrait aussi jouer les back-ups de Pascal Siakam pour ne pas passer ses soirées à couper les citrons. Il se réjouit d’ailleurs de son arrivée chez les Raptors à travers les réseaux sociaux même s’il aurait pu se creuser un peu plus pour son tweet…

Avec l’acquisition de Rondae Hollis-Jefferson, les Raptors font le choix de la continuité, en faisant de la défense une priorité dans la quête d’un nouveau titre. Après Stanley Johnson, c’est bien Hollis-Jefferson qui devra, lui aussi, être bien discret lors de la cérémonie de remise des bagues…

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top