Kings

Officiel : Richaun Holmes débarque aux Kings pour 2 ans et 10 millions, et ce n’est pas pour enquêter sur le cas Walton

Sherlock Holmes

À la poursuite de Moriarty.

Source image : Youtube

Richaun Holmes peut resserrer ses tresses collées, il jouera dans le système tout feu tout flamme des Kings l’an prochain. Au milieu du jeune crew de Vlade Divac et Luke Walton, il aura des minutes à gagner et à assurer dans une second unit aux ambitions sérieuses.

On oublie souvent que Sacramento est la capitale de la Californie (administrative hein pas niveau basket). Cette free agency 2019 est rythmée par les mouvements de gros agents libres vers des gros marchés ce qui fait qu’on en oublie, encore une fois, le prestige de River City. De belles signatures dans sa mallette de manager général, Vlade utilise sa room exception, 10 millions sur deux ans, pour faire venir l’ex-joueur des Suns Richaun Holmes et compléter un peu plus un été plutôt réussi. C’est Shams Charania de The Athletic qui a balancé l’info. On ne change pas de cap : après Harrison Barnes, Dewayne Dedmon, Trevor Ariza et Cory Joseph, on cherche de la profondeur d’effectif pour suppléer un starting five jeune et fougueux, De’Aaron Fox en tête. Auteur de 8,2 points, 4,7 rebonds à 60,8% au tir cette saison à Phoenix, Holmes apporte surtout par son énergie sous le cercle et par l’envie qu’il dégage. Il a marqué 32 fois plus de 10 points avec pourtant un temps de jeu souvent cantonné sous la vingtaine de minutes. Notre inspecteur intérieur a aussi la capacité de sortir des « grosses » perfs comme le 10 décembre dernier où il a marqué 19 points (season-high) en 25 minutes contre les Clippers.

Reste à voir comment organiser la rotation désormais. On va passer outre le fait qu’il faut un coach pour cela et imaginer qu’il y en aura un sur le banc des Kings à la rentrée. Willy Cauley-Stein se la joue Boogie et s’est envolé pour Golden State (c’est un vol assez court), ce qui libère une place. 27 minutes sont à répartir autrement désormais. Le plus talentueux et le futur patron à l’intérieur, c’est indéniablement Marvin Bagley troisième du nom, qui devrait commencer les matchs. Autour de lui gravitent notamment les Nemanja Bjelica, Harry Giles III, à qui s’ajoutent cette année Dewayne Dedmon et donc Rich Holmes. Tout ceci ne me semble pas élémentaire mon cher Watson Walton. A qui confier des responsabilités ? Qui fera tourner les serviettes ? Difficile de juger. On observe toutefois que l’équipe est assez deep et relativement jeune à l’intérieur. Bjelica et Dewayne sont plus âgés et pourront apporter de l’expérience et acheter les bières pour leurs petits copains, tandis que ces derniers sont prêts à courir comme des fous pour la mériter, cette bière. Point clé à observer néanmoins : Holmes n’a pas pris un tir à trois points lors de la dernière saison, Giles est à 0,1 tentative par match et Bagley en prend tout au plus deux par rencontre. Le secteur intérieur des Kings n’est pas à l’aise loin du cercle (litote pour ceux qui ont passé le Bac Français) ce qui pourrait, à terme, entraver le jeu de pénétration de leur meneur dragster.

Encore un recrutement intelligent à Sacto dans l’ombre de ses géants voisins. Pas facile de faire du basket en Californie hein… Allez, on taquine, on croit en Holmes pour apporter son énergie à une équipe qui va tenter d’assurer une saison 2019-2020 au moins aussi kiffante que la précédente. Les Playoffs ? C’est l’objectif alors courrez messieurs.

Source texte : The Athletic

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top