Kings

Officiel : Cory Joseph signe à Sacramento pour 37 millions sur 3 ans, encore un vétéran pour compléter la collec’

Cory Joseph

Les Kings ont pris 10 ans de moyenne d’âge en plus depuis le début de la Free Agency.

Source image : YouTube

Ça pue en Californie ! Aucune trace de Kawhi Leonard à Los Angeles mais seulement l’honorable prolongation de Patrick Beverley chez les Clippers. Hop, remontons environ 400 miles au Nord pour prendre des nouvelles de nos amis les Kings. Le projet tient la route dans la capitale de l’état même si on a tendance à lâcher un peu trop de blé dans des vétérans. Après, il faut ce qu’il faut pour encadrer des jeunes au fort potentiel.

BOUM ! La news fait du bruit mais seulement à cause du poids du contrat. Selon l’homme à tout faire de Yahoo Sports Chris Haynes, Cory Joseph s’est engagé avec les Sacramento Kings pour 37 millions de dollars sur 3 ans. Ce n’est pas tout, Sam Amick de The Athletic convertit parfaitement la passe de son collègue en indiquant que la troisième année du contrat ne serait que partiellement garantie. Super travail d’équipe messieurs. Ainsi, Cory Joseph vient s’ajouter à la liste des recrues qui englobe Harrison Barnes (prolongation), Dewayne Dedmon et Trevor Ariza. À noter le remerciement à l’égard de Willie Cauley-Stein qui devrait évoluer loin de l’ancienne ville d’Arnold Schwarzenegger. Concrètement, c’est du bon boulot de la part de Vlade Divac et ses potes en costards. Le plan n’a jamais été aussi clair à savoir, encadrer les De’Aaron Fox, Buddy Hield, Marvin Bagley et compagnie. Du coup, tu prolonges pour un peu trop cher ton ailier scoreur, chopes un vrai intérieur aux Hawks, et ajoutes de la grosse défense sur le poste 3… très intelligent. Pour finir, le gros Serbe engage un meneur dans un rôle de second couteau. Cette saison, l’ancien joueur d’Indiana a envoyé 6,5 points, 3,4 rebonds, 3,9 passes et 1,1 interception en 25 minutes de moyenne sur les parquets. Une ligne statistique plutôt maigre mais complète ce qui témoigne d’une réelle volonté d’avoir de l’impact dans tous les secteurs du jeu. Organisation, agression, défense et fighting spirit… voilà ce que devra apporter Cory Joseph au groupe de Luke Walton.

Combien de minutes pour le petit bout de chair chez les Purple Kings ? Ça semble assez évident que son rôle premier sera d’être le back-up en chef de De’Aaron Fox. Cory Joseph lavera son linge sale, cirera ses pompes sans oublier la spéciale café, clope et petit déj’ au lit comme dirait l’autre. De plus, pourquoi pas en être le mentor puisque du haut de ses 28 piges cette année, l’ancien de Toronto a côtoyé quelques grands joueurs sur ce poste comme Tony Parker et Kyle Lowry. Du coup, toutes nos excuses à Yogi Ferrell et Frank Mason III qui pourront se tester à la pelote basque au fond du banc. L’ambition de Sacramento est désormais on ne peut plus claire : se qualifier en Playoffs grâce à de nouveaux joueurs qui ont tous vécu une chouette épopée de postseason. Le risque ? Que les jeunes peinent à exploser et que la franchise se retrouve avec des contrats plus toxiques que les dessous de bras de Robin Lopez. Néanmoins, tout a été pensé de la part du front office puisque aucune recrue si ce n’est Ariza n’est trop vieillissante. En effet, on se retrouvera toujours avec une base solide. Ce qu’on peut désormais souhaiter à Cory Joseph ? Des stats de petit ragondin.

C’est risqué mais n’oubliez jamais que Tony Parker était lui aussi un pari ! Ça n’a aucun rapport ? Oui, mais c’était simplement pour rappeler qui est le meilleur basketteur français de tous les temps. Ça n’a toujours aucun rapport ? Oui.

source texte : Yahoo Sports / Twitter / basketballreference

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top