Blazers

Officiel : Mario Hezonja signe pour un an au minimum chez les Blazers, à Portland on mise sur du Croate pas cher

Palmarès : j’ai contré LeBron.

Source : Youtube

Alors que l’ami Aminu faisait ses valises pour rejoindre Orlando, les Blazers se sont trouvés dans la foulée un nouvel ailier en la personne de Mario Hezonja. Ça ne risque vraiment pas d’être le coup du siècle, mais au moins ça ne leur aura pas compté bien cher. 

Du côté de Portland, apparemment on a décidé de mettre le paquet sur Lillard, et de rester très très calme pour la suite. Al-Farouq Aminu a pris la direction d’Orlando, et on se retrouvait avec une place à l’aile dans le roster des Blazers. Avec les 196 patates déposées pour le Dame, pas trop moyen de faire des folies hier soir, et c’est finalement sur l’ailier des Knicks Mario Hezonja que la franchise de l’Oregon a décidé de miser. Le Woj avait lancé l’info tôt dans la soirée avant que tout commence à péter complètement dans cette ligue de malade mental qu’est la NBA, et ce petit trade est presque passé inaperçu. C’est un contrat de deux années qui attend l’ancien Knick, avec la deuxième année en  option. Il touchera le contrat minimum d’1 million. Pas cher pas cher, mais on ne parle peut être pas non plus de l’affaire du siècle lorsqu’on évoque le Croate, il faut être honnête.

Oui, car pour foutre des tomars et du cake sur la tronche des stars de la Ligue il y a du monde, mais on ne peut pas franchement dire que SuperMario soit connu pour sa régularité. Après quatre saisons passées en NBA à Orlando et New York, il a surtout brillé par son manque de constance. Cette saison, il tournait à 8,8 points, 4,1 rebonds et 1,5 passe en un peu plus de 20 minutes, et 58 matchs joués. Malgré une fin d’exercice où il a fait un peu parler de lui, ça reste à peu près dans le jus de ce qu’il a montré depuis son arrivée en NBA en 2015. Le Croate ne va certainement pas laisser un immense vide à New York, et puis de toute façon les fans pourront se consoler avec KD et Irving  Julius Randle et Reggie Bullock. Pour Portland, on n’est en revanche pas sur de la grosse prise de risque avec ce trade. Avec le départ de Turner, ça donne à Terry Stotts la possibilité d’ajouter une nouvelle tête sur le banc. De plus, avec le départ de Harkless pour Miami, on se retrouve avec un peu de place au poste 3, et on rajoute à la rotation des jambes et un atout offensif qui va coûter seulement deux Mars et trois Bounty à la franchise. C’était donné, Neil Olshey a apparemment décidé qu’il ne cracherait pas dans la soupe, reste à voir à quoi ça servira au sein de la rotation des Blazers au final.

Mario Hezonja à Portland, on n’est pas sur le trade du siècle. Mais avec un salaire minimum pour une petite année et une en option, on est carrément sur un petit cadeau pour les Blazers. Stotts devrait avoir du choix au poste 3, mais s’il y a besoin de contrer LeBron au buzzer, il saura au moins qui faire rentrer.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top