Kings

Les Kings gâchent le career high de Nikola Jokic : quatre joueurs à 20 points valent mieux qu’un à 50, enfin on croit, enfin p’t’être

kings

Tyrese Haliburton : 23 points
Harrison Barnes : 28 points
Richaun Holmes : 21 points
De’Aaron Fox : 24 points

source image : NBA League Pass

Si on lui avait posé la question « Qui est-ce qui va se farcir un seau de Nuggets en soirée ? », Nikola Jokic aurait sans doute ri de honte. Or ce soir, il rit de honte. Une honte collective puisque sur le plan personnel, le Joker a encore envoyé du parmesan mais il va sans dire que la chapelure cache souvent des os et si toutes les dents n’y sont pas préparées, le choc peut faire mal. La métaphore est foireuse mais on s’est compris, Denver est tombé sur un os. 

Qui l’eût cru ? Au terme d’un match disputé de bout en bout, les Kings ont finalement disposé de Nuggets bien trop admiratifs de leur pivot. Oui, Nikola Jokic repart du Pepsi Center en y laissant une feuille de match monstrueuse, et décortiquée juste ici. Bref, la rencontre débute par un cour de hook du très réputé professeur Richaun Holmes, titulaire d’un doctorat en coups de vice au poste. À l’image de leur intérieur, les Californiens sont très agressifs et n’hésitent pas à donner corps et âme à la science de Luke Walton. Harrison Barnes enfile lui aussi les lunettes de chimiste et s’en va faire l’expérience d’un 2+1 rebondissant : l’ailier s’empale sur la bedaine de Nikola Jokic, puis lâche son ballon à l’expérience. Le Serbe répond instantanément en éclaboussant de son talent les séquences offensives de Denver : distribution, création d’espace et finition clinique… tous les darons de France sont montés réveiller leurs enfants avec des frites et du coca. De son côté, De’Aaron Fox invite Gérard Darmon pour danser la carioca avec Paul Millsap. Oui, l’intérieur des Nuggets se retrouve dans une situation embarrassante et ne peut que constater – après avoir fait trois tours sur lui-même – la réussite de Fox. Les dernières excellentes sorties du meneur de Sacramento s’expliquent avant tout par le travail, à l’image de son step-back, pourtant loin d’être maîtrisé lorsqu’il est arrivé en NBA. Tiens, plein d’audace, Tyrese Haliburton s’en va même glisser un joli buzzer au terme des premières douze minutes. Classic shit, déjà.

Ce petit arrêt avant de terminer les hanches de Niko, c’est juste doux. Si doux que l’action qui suit vient semer le trouble, telle une incitation à la violence en pleine fête des voisins quand JMC Green s’en va défier Hassan Whiteside en haute-altitude. L’ancien intérieur du Heat sort vainqueur de ce duel et réduit Jeff Green au silence, la joute est véritablement disputée et chez les Kings, c’est tout l’effectif qui montre de bonnes choses. Tyrese Haliburton est insolent de propreté et joue juste. Harrison Barnes montre la voie et score avec facilité. Marvin Bagley lève les bras et défend. Buddy Hield termine à 1/11 au tir mais n’est pas si mal passé que ça à l’écran. Kyle Guy applaudit bien. Bref, le volcan serbe ne suffit pas à contenir un collectif trop bien organisé. Les débats sont définitivement clos quand à une minute du terme, Tyrese Haliburton envoie un tir extérieur de grand-père : équilibre bizarre et tête en avant mais ça fait mouchee, et le rookie du mois de janvier se tire du Colorado en laissant derrière lui 23 points, 4 rebonds, 6passes, 2 interceptions et 0 ballon perdu à 67% au tir dont 57% de la buvette. Autre grand monsieur de cette rencontre, Harrison Barnes et ses 28 pions, 7 rebonds et 4 assists à 63% au tir dont 71% à 3-points. Ainsi, Sacramento reste sur six victoires en sept matchs et voit pour la première fois depuis un certain temps quatre de ses joueurs scorer 20 points ou plus (De’Aaron Fox, Harrison Barnes, Tyrese Haliburton et Richaun Holmes).

Tout le monde est content, ou presque : Niko rentre chez lui avec 50 points dans la besace et un argument de plus dans la course au MVP, tandis que les Kings confirment leur forme du moment et se défont d’une équipe largement plus cotée à l’Ouest. Et puis nous, on a vu du spectacle. Que ce soit le show Haliburton ou le block de Whiteside, pas une minute n’est passée sans que l’on reste focalisés sur notre téléviseur. 

Stats Denver - Sacramento

1 Comment

1 Comment

  1. Sebb

    7 février 2021 à 9 h 25 min at 9 h 25 min

    Salut Arthur, on dirait bien que Giovanni a trouvé son padawan, je suis obligé de regarder qui a écrit l’article alors que normalement au bout de deux phrases tu sais si c’est du Mariette. Encore un peu d’inconstance pour rivaliser avec le maître mais sky is the limit.

    Bref… Tout ça pour dire que faut pas non plus confondre Jean-Michel Green avec son cousin Jeff, Giovanni n’aurait jamais fait cela, il aurait sûrement parlé de Gerald.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top