Nuggets

Nikola Jokic a encore frappé : 50 points, 8 rebonds, 12 passes, ok donc en fait le mec claque son career high tous les week-ends

Chaque samedi soir je me fais un petit tacos. Chaque dimanche maman me fait un risotto. Moi le samedi soir en général c’est session The Voice. Les habitudes ont la vie dure mais pour certains elles commencent à être all-time, et Nikola Jokic par exemple a fait depuis deux semaines de son samedi soir un rendez-vous immanquable. Saturday night fever tous les saturday, et cette nuit le Joker en a donc rajouté une couche. Défaite au bout mais le dossier MVP commence à être aussi lourd que le pivot des Nuggets.

Dimanche dernier ? Face à un double-DPOY et à – au passage – la meilleure équipe de la Ligue ? 47 points à 17/26 au tir dont 4/4 du parking et 9/10 aux lancers, 12 rebonds, 5 passes, 2 steals et 1 contre. Career high, pô mal. Hier soir face aux Kings et deux jours après avoir connu sa soirée la plus sombre de la saison face aux champions en titre de L.A. ? 50 points, 8 rebonds, 12 passes, 1 steal, 3 contres. A 20/33 au tir dont 3/6 de la cantine à 3-points et 7/7 des cuisines du lancer.

Pfiou.

Alors on va la faire courte, performance dans la défaite n’a pas la même saveur, évidemment. Mais quand même, oh. 50/8/12. Alors que t’es le pivot le plus attendu de la Ligue, alors que les défenses ont écrit ton blase en rouge sang sur le paperboard ? Come on… Mais fichtre des ambitions utopiques de la défense adverse, Niko s’est donc baladé tel la Sexion d’Assaut en 2012, faisant fi de ses différentes match-ups et profitant d’un faux money time pour valider sur la toute fin de match son nouveau record en carrière, six jours à peine après avoir établi le précédent. Harrison Barnes ? Bien gentil mais évidemment pas assez solide physiquement. Richaun Holmes ? Plein de bonne volonté mais en manque de QI basket et parfois l’envie d’avoir envie ne suffit pas. Hassan Whiteside ? Hassan Whiteside. Au final une grosse plancha qui ne sert à rien mis à part à passer un milestone de plus dans la catégorie des records en carrière, puis un dernier hook parce que 50 ça fait plus stylé, et au final une… défaite face à des Kings encore plus incroyables que lui et notamment face à un Tyrese Haliburton qui n’en finit plus de nous faire transpirer de bonheur chaque nuit de match, en tapant, d’ailleurs, lui aussi, son career high à chaque fois qu’il met un short. Quelle vie.

Rendez-vous donc dimanche prochain pour un Joker en 53/17/9, parce que c’est devenu la petite habitude du week-end. Et vous voulez une bonne nouvelle ? Ce sera contre les… Lakers. Bon, ok, on part sur un 17/11/6 du coup ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top