Los Angeles Clippers

Officiel : Patrick Beverley reste aux Clippers pour 40 millions sur 3 ans, Kawhi cherchait pas un garde du corps ?

Patrick Beverley

Les Clippers ont déjà trouvé le garde du corps pour Kawhi Leonard en cas de signature.

Source image : YouTube

Très convoité parmi la liste des meneurs disponibles lors de la Free Agency, Patrick Beverley a refusé le divorce malgré les nombreuses tentations. C’est Kevin Bradbury, son agent, qui a confirmé la news lui-même cette nuit.

40 millions de dollars sur trois ans, c’est ce qui entrera dans la poche de Patrick Beverley à partir de cet été. Le point guard a déjà beaucoup apporté aux Clippers depuis son arrivée en 2017, notamment dans leur rapide mais intéressant parcours en Playoffs cette saison. Les principaux atouts du bulldog ? Un gros défenseur également capable d’être leader vocal. Et c’est pour cette raison qu’il a pu obtenir le contrat qu’il souhaitait. Peut-être que ses stats la saison dernière ne vous font pas rêver (7,6 points, 5 rebonds, 3,8 passes décisives) mais si vous êtes sur le parquet à devoir l’attaquer en un-contre-un, on vous souhaite bonne chance. Un certain Kevin Durant le sait très bien, ils se sont fait exclure ensemble dès le premier match de la série entre les Warriors et les Clippers. Grâce à cette prolongation, c’est l’ADN des Clippers qui reste intact avec « Mr. J’ai mis la misère à Lonzo Ball ». Ce dernier porte une philosophie de jeu dont Doc Rivers est le plus grand fan : une grosse défense et des joueurs qui se donnent à 1000% sur le parquet. Âgé de 30 ans, l’originaire de Chicago est un guerrier et on le reconnaît même dans son parcours. Passé par l’Europe (Ukraine, Grèce et Russie) avec une finale d’Euroleague en 2010 sous les couleurs de l’Olympiacos, la D-League (Rio Grande Valley Vipers), il a définitivement rejoint la NBA en 2013 avec les Houston Rockets et un certain barbu portant le numéro 13.

Pas le parcours atypique d’un joueur NBA qui reçoit un contrat tel que Beverley vient de signer. Mais le natif de l’Illinois n’a jamais renoncé et s’impose aujourd’hui comme un meneur qui compte sur le circuit. Loin d’être un grand scoreur, il est pourtant l’un des joueurs les plus redoutés et personne n’aime l’affronter. Pour éviter de le croiser, quatre équipes étaient intéressés par ses services selon Tim MacMahon d’ESPN. Dallas pour le placer aux côtés de Luka Doncic, Chicago sa ville natale, et les deux franchises de Los Angeles. Pour des joueurs comme Shai Gilgeous-Alexander et Landry Shamet, la présence de tonton Pat est essentiel pour leur développement. La re-signature du numéro 21 donne clairement des chances de Playoffs aux Angelinos et l’été n’est pas encore terminé. Les Clippers qui, comme le dit si bien Patrick Beverley, sont la meilleure équipe de Los Angeles jusqu’à preuve du contraire. Pour l’instant, le groupe ayant fait forte impression en Playoffs face aux Warriors reste quasiment intact. L’année prochaine s’annonce intéressante pour les joueurs de Doc Rivers, qui ont maintenant plus d’expérience ensemble, mais surtout le devoir de faire mieux que la saison précédente. Une news qui a notamment rendu heureux Shai Gilgeous-Alexander et Lou Williams sur Instagram, réjouis de voir leur pote rester, tout comme le joueur en question qui a célébré le gros paquet de pognon empoché.

La Clippers Nation peut être heureuse en ce premier jour de la Free Agency. Prochaine mission pour Steve Ballmer : Kawhi Leonard et son rire que les joueurs des Warriors redoutent maintenant. Être joueur NBA n’est pas seulement entrer un ballon dans un cercle, c’est aussi prendre soin de sa famille. Et c’est exactement ce que vient de faire Patrick Beverley.

Source texte : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top