Wizards

Officiel : Ish Smith signe à Washington pour 12 millions sur 2 ans, John Wall va kiffer organiser des combats de nains

Nains

Le premier qui fait une blague sur Fianso, on lui pète la gueule, c’est compris ?

source image : YouTube

La free agency a débuté depuis deux jours et les valises se font et se défont. Les équipes cherchent à se renforcer par tous les moyens possibles et les managers généraux se transforment en calculatrices humaines. Vendre sa fille et garder sa femme ou filer sa mère et conserver son couz’ ? Pour les Lakers c’est toute la famille qui y est passée. D’autres sont pour le moment moins investis et agissent doucement. Le cap space des Wizards a décidé Les Wizards ont décidé de prendre leur temps pour finalement se lancer avec notamment le recrutement d’Ish Smith.

Sac Quechua sur les épaules et gourde Vittel à la main, Ishmael Larry Smith continue sa randonnée. En effet, Shams Charania porte toute la rédaction de Dimanche aprèm Poitou The Athletic sur son dos en annonçant la signature de l’agent-libre à Washington pour 12 millions de dollars sur 2 ans. Ainsi, Smith conserve le même salaire annuel qu’il avait à Detroit. Son arrivée est sans aucun doute amenée par le départ de Tomas Satoransky vers Chicago. Bon, tu perds quand même une quinzaine de centimètres sur le même poste mais récupère un style de jeu unique. Ish est un véritable électron libre au playmaking foufou et qui n’a pas peur d’aller chercher le contact. Cette saison, le nomade a enfanté 8,9 points, 2,6 rebonds et 3,6 passes en 22 minutes de moyenne sur les parquets. Un apport complet nuancé par des limites défensives liées à sa petite taille. Néanmoins, voilà un pur energizer qui grâce à des actions fulgurantes et spectaculaires peut faire revivre un collectif dans un match pourtant à l’avantage des adversaires. Et puis entre nous, une seule perte de balle par rencontre avec son jeu c’est un cadeau des dieux. Voilà donc un coup intéressant pour les Wiz qui ne tarderont pas à savoir si leur petit investissement sera rentable. De toute manière, deux ans ça passe vite, surtout à Washington.

Attendez un peu… Il en est à combien de franchises le môme ? Tranquillement, Ish Smith s’approche du record co-détenu par Chucky Brown, Tony Massenburg, Jim Jackson et Joe Smith, qui comptabilisent chacun douze équipes en une seule et même carrière. En gros, ça fait 12 fois la carrière de Dirk Nowitzki avec 100 fois moins de succès. Signer un contrat de deux ans veut aussi dire qu’à 32 balais, le meneur pourra égaler ce record puisque Washington va représenter sa onzième équipe sur le plan personnel. Mais ce n’est pas sur ça que doit se focaliser l’as de Tinder mais plutôt sur sa concurrence avec Isaiah Thomas. Arrivé de Denver en tant qu’agent-libre, l’autre petit homme aura la grosse dalle, lui qui compte bien retrouver son niveau d’avant-blessure. Une belle petite (c’est le cas de le dire) bataille en perspective entre les deux meneurs. Mais bon, étant donné que John Wall est encore indisponible pour longtemps, il y aura du temps de jeu à répartir à la mène.

Joli coup de la part du Capitole qui attire un connaisseur de la Grande Ligue. Ish pourra chanter comptines et berceuses au reste de l’effectif tout en essayant de gratter pas mal de minutes. Une chose est sûre : il y a une chance à saisir pour le Hobbit. 

Source : basketballreference / The Athletic / Twitter

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top