Knicks

Officiel : Bobby Portis signe pour 2 ans et 31 millions aux Knicks, magnifique la complémentarité avec Randle !

Bobby Portis

La gueule des fans des Knicks quand ils ont vu le recrutement.

Source image : YouTube

Les Knicks ont raté les gros poissons en ce début de free agency mais alors quand il faut pêcher des seconds couteaux, là y’a du monde. Dans le lot des recrues estivales, on retrouve un certain Bobby Portis, signé juste après… Julius Randle et Taj Gibson. Vous ne comprenez pas ? On vous rassure, nous non plus. 

Et un, et deux, et trois ailiers forts ! Visiblement, l’objectif pour les Knicks lors des premières heures de la free agency, c’était d’accumuler le plus de power forwards possible. Kevin Durant ? Non merci, il ne rentre pas vraiment dans les critères. Et en plus, il a un tendon d’Achille en moins le mec. Par contre, du Julius Randle, vamos, et si jamais ça ne suffit pas, autant ajouter Bobby Portis, sans oublier le vétéran Taj Gibson évidemment. Bref, parfois on essaye de comprendre les stratégies des dirigeants en place et puis on n’y arrive pas. Dans ce cas précis, on ne voit pas trop le plan des Knicks. Car après avoir recruté Julius et Taj, pourquoi faire venir un gars comme Bobby Portis ? Bref, il faudra poser cette question à Steve Mills et Scott Perry mais en tout cas, l’ancien intérieur des Bulls et des Wizards a signé pour deux saisons et 31 millions de dollars d’après Adrian Wojnarowski d’ESPN. Etant donné qu’il était agent libre restrictif, la franchise de Washington avait la possibilité de s’aligner sur l’offre des Knicks concernant Portis, mais elle a décidé de renoncer à ses droits sur le joueur en annulant sa qualifying offer. A noter également que le nouveau contrat de Bobby avec New York contient une team option sur la deuxième année. Les Knicks pourront donc s’en séparer dès l’an prochain ou alors le garder jusqu’à l’été 2021, qui est déjà dans leur viseur.

Si on a du mal à saisir la stratégie des Knicks, ça ne veut pas dire que Bobby Portis est une tanche hein, loin de là. On parle d’un intérieur de 24 ans culminant à 2m10, qui reste sur une saison à 14,2 points et 8,1 rebonds en 26 minutes par match. Mobile et capable de planter du parking avec un joli pourcentage avoisinant les 40% de réussite la saison dernière, Bobby a des vraies qualités mais possède aussi des gros défauts en défense. Pour rappel, il a été transféré de Chicago à Washington au moment de la trade deadline dans le cadre du transfert d’Otto Porter Jr., et va ainsi connaître sa troisième équipe NBA en carrière. A New York, il semble parti pour avoir un rôle en sortie de banc. Avec les recrues Julius Randle et Taj Gibson, sans oublier le jeune pivot Mitchell Robinson, le secteur intérieur des Knicks est plutôt blindé et il faudra voir comment tout ça va se goupiller. En attendant, on vous laisse imaginer les stratégies et rotations potentielles que pourrait mettre en place le coach David Fizdale la saison prochaine. Si vous avez des idées, n’hésitez pas à envoyer un courrier au bureau de James Dolan. Et si vous êtes fans des Knicks et que vous déprimez, vous pouvez également mettre en place une pétition pour que ce dernier laisse à jamais les clés de la franchise à quelqu’un d’autre.

Voilà, Bobby Portis aux Knicks, vous en pensez ce que vous voulez mais ici, on a du mal à comprendre le projet. Alors certes, c’est seulement sur deux ans avec en plus une team option sur la deuxième année mais quand même, expliquez-nous !

Source : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top