News NBA

Mike Conley élu Teammate of the Year : un bel hommage de la part des copains de Memphis avant de faire ses valises

Cette nuit se déroulaient les NBA Awards à Santa Monica, et Mike Conley a eu l’occasion d’être appelé deux fois sur l’estrade. Le nouveau meneur du Jazz a fait coup double en remportant le trophée de la sportivité, mais aussi celui du meilleur coéquipier de l’année. Tout un symbole pour celui qui quitte les Grizzlies après douze saisons à Memphis.  

C’est la première fois que les deux titres sont décernés au même joueur. S’il faut bien avouer que les prix de la sportivité et de Teammate of the Year ne sont pas ceux qui attirent le plus l’attention pendant la soirée des NBA Awards, ces récompenses n’en demeurent pas moins importantes pour un joueur NBA. Le joueur de 31 ans remporte pour la troisième fois le Sportsmanship Award, après avoir été récompensé en 2014 et en 2016. Cette année, il succède à Kemba Walker. Un trophée qui montre toute l’exemplarité du bonhomme sur le parquet ainsi que son attitude et son fair-play. Il est désormais le seul avec Grant Hill à réaliser le triplé dans cette catégorie, ce qui montre assez quel joueur de basket on a en face de nous avec Mike Conley. Mais il faut bien avouer que c’est le deuxième trophée qu’il a remporté hier soir qui résonne le plus, comme un véritable symbole et un joli cadeau de départ de la part des Grizzlies pour leur meneur qui aura passé douze saisons sous le maillot de Memphis. Il nous a sorti le petit mot classique pour ce qui est de sa première récompense, avant de nous réserver la petite séquence émotion par la suite.

« Je voudrais remercier tous les joueurs de la Ligue. C’est vraiment un grand honneur. Je ne recherche pas la reconnaissance avec ce que je fais sur et en dehors des parquets. Mais c’est vraiment cool. »

Mike Conley a été transféré la semaine dernière au Jazz, et le fait qu’il remporte le trophée de meilleur coéquipier de l’année a forcément une saveur particulière. Le Twyman-Stokes Award récompense le « coéquipier idéal », autrement dit celui qui fait preuve d’un jeu altruiste, un dévouement et une implication pour l’équipe, un leadership sur le terrain et dans le vestiaire, et celui qui est un mentor pour d’autres joueurs… Rien que ça. Il succède  à Jamal Crowford, et est allé cherché sa petite statuette  qui lui a été décernée par son ancien coéquipier Jaren Jackson Jr. Un handshake plus modeste que ce qu’ils avaient l’habitude de faire pendant la saison forcément, mais le geste est bien présent, et avec en plus en fond la petite vidéo où l’on voyait tous les coéquipiers de Conley aux Grizzlies, et il n’en fallait pas moins pour nous émoustiller. Marc Gasol, Kyle Anderson, Dillon Brooks, on a vu les visages des types qui ont pu profiter de l’exemplarité de Conley en tant que coéquipier, et qui ont chacun eu un petit mot pour leur meneur. Le bon Mike a été l’homme d’une franchise, et c’est logiquement qu’il est récompensé pour son attitude au sein de celle-ci. Il part salué et remercié par ses pairs, et peut désormais se tourner vers le nouveau défi qui l’attend dans l’Utah.  Après avoir remercié les copains qu’il laisse, il a d’ailleurs forcément eu un petit mot pour sa future franchise.

« Quant à Utah, je suis impatient de voir ça. C’est parti, réalisons quelque chose de spécial. »

On a bien hâte de voir ce « quelque chose de spécial » se dérouler du côté de Salt Lake City. Il pourra y retrouver un autre grand récompensé d’hier soir, notre Rudy national qui a réalisé le back-to-back de DPOY. Oui, il fallait bien qu’on reparle de lui quand même… En attendant, la boucle semble bien bouclée pour ce bon Conley.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top