Jazz

Ça chauffe concernant Mike Conley : Utah est en pole position et veut le meneur, transfert probable cette semaine ?

mike conley
Source image : NBA League Pass

Il y a quelques jours, nous vous parlions de l’intérêt porté par plusieurs franchises pour Mike Conley. Apparemment, le réseau se réduirait au fur et à mesure, à tel point que c’est le Jazz aujourd’hui qui serait seul en pole position pour récupérer le meneur des Grizzlies.

Shams Charania, au rapport. Le reporter de The Athletic s’est pointé en ce début de semaine avec sa petite distribution de bombinettes, lui qui a malheureusement dû regarder ses confrères d’ESPN repartir avec la timbale ce weekend autour d’Anthony Davis. Tant pis, on prend ce qu’il reste au self. Et ce n’est pas rien, quand on voit le petit scoop envoyé par l’intéressé. En effet, depuis des semaines il est connu que la franchise de Memphis veut transférer Mike Conley. Nouvelle ère dans le Tennessee, Marc Gasol chambardé en février dernier, contrat un peu trop long pour le meneur malgré une belle dernière saison, rien d’illogique à cela. Et quand on a vu les Grizzlies se pointer à la 2ème place de la Loterie de la Draft 2019, on a vu les étoiles s’aligner encore plus chez Elvis : doigt pointé sur Ja Morant, le meneur de Murray State devrait être le choix de Memphis ce jeudi pour assurer leur avenir au poste 1. Plus que jamais donc, Conley est attendu à l’aéroport. Mais comme indiqué en introduction, on avait évoqué récemment le fait que trois franchises étaient sur Mike. Le Jazz, les Pacers et les Celtics. Des équipes avec un clair besoin à la mène quand on sait ce qui les attend cet été et vu leurs ambitions, sauf qu’une de ces trois teams semble se séparer du lot à quelques jours de la Draft. C’est Utah, aujourd’hui, qui récupérerait Conley si les Grizzlies décidaient de se séparer de leur meilleur meneur all-time. Difficile de trouver un schéma pour réaliser un gros transfert, comme nous allons le développer ci-dessous, mais il semblerait que le management du Jazz met actuellement une pression maximale sur Memphis pour qu’un deal prenne place, et les retours se font discrets du côté de Boston et Indiana. Par conséquent, si les agents-libres de juillet font la une en ce moment, il convient de parler en détail de Conley qui pourrait porter un deuxième maillot dans sa carrière, à partir de la fin de la semaine.

Les Grizzlies intensifient actuellement leurs conversations afin de potentiellement transférer leur pilier de franchise, Mike Conley. Memphis est en conversation régulière avec le Jazz et Utah est en pole position pour récupérer le meneur, si les Grizzlies décident de transférer leur joueur pendant cette semaine de Draft.

Première réaction : si les Grizzlies décident de transférer leur joueur pendant cette semaine de Draft. Nouveau management à Memphis, nouvelles interrogations. Est-ce que ce dernier souhaite se séparer assez rapidement de Conley ? Difficile à dire. On sait simplement ceci, Mike a réalisé une très bonne saison 2018-19 et sa cote sera difficilement meilleure à l’avenir. Sous contrat, expérimenté, et quand on voit ce que les Grizzlies ont eu en échange de Marc Gasol au buzzer, on peut tout à fait comprendre que la franchise voudra éviter la carte de la montre. Il peut y avoir un transfert en cette semaine de Draft, comme ne rien y avoir pour éviter un deal par précipitation. Deuxième réaction : comment le Jazz peut-il faire pour séduire Memphis ? Utah ne possède pas de pick de Draft excitant cette année, ou de jeune joueur à développer dans la reconstruction des Grizzlies. C’est donc tendu, au premier abord. Sauf que comme certains observateurs locaux l’ont noté, le Jazz peut servir de plateforme sur laquelle la franchise du Tennessee pourra libérer de la marge financière. Avec 32 puis 34 millions de dollars à venir sur son contrat, Conley représente un sacré poids salarial dans sa franchise. Il vaut chaque centime à leurs yeux, et cela peut se comprendre vu son apport quotidien, mais dans le cadre d’un rebuild qui demande de la flexibilité, Memphis doit se séparer de son meneur. Il faut donc, idéalement, ne récupérer que des pièces pas chères. Le Jazz pourrait ainsi fournir Derrick Favors (dernière année de contrat), le pick de cette année (place 23), un autre pick et un dernier joueur (O’Neale, Allen) comme base autour de laquelle discuter. Et si ni Indiana, ni Boston ni une autre franchise se pointe avant jeudi pour offrir un package plus alléchant, les Grizzlies pourraient tout à fait craquer sous la pression. Une chose est sûre, Utah rêve tous les soirs d’avoir Mike Conley en meneur titulaire. Les coups de téléphone vont donc s’enchaîner, jours et nuits, afin que le Jazz récupère la pièce ultime pour aider le duo Gobert – Mitchell à monter d’un cap à l’Ouest.

Mike Conley sera-t-il encore un membre des Grizzlies dans trois jours ? Peut-être que oui, peut-être que non. Utah va tout faire pour l’obtenir, quitte à mettre en place un transfert à trois équipes. Accrochez vos ceintures.

Source : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top