Rockets

Pour Daryl Morey, les tensions entre Harden et CP3 n’ont rien d’anormal : comme une défaite de Houston en Playoffs quoi

Daryl Morey n’est pas plus inquiet que ça par rapport aux tensions entre les deux bonhommes…

Source image : YouTube

Depuis leur 36è défaite en Playoffs face aux Warriors, les Rockets font beaucoup parler d’eux, mais pas forcément de la meilleure des manières. Et l’un des sujets qui fait l’actu en ce moment du côté de Houston, c’est la relation tendue entre les deux stars James Harden et Chris Paul. Des tensions réelles, mais qui n’inquiètent pas mister Daryl Morey…

Deux stars qui se clashent, surtout après une défaite terriblement frustrante en Playoffs, ce n’est pas le genre de situation qui va empêcher Daryl Morey de dormir. Lundi, le manager général des Fusées s’est exprimé sur la relation entre James Harden et Chris Paul, qui ne semble pas vraiment au beau fixe, surtout depuis l’élimination de Houston en demi-finale de conf’ face à des Warriors pourtant privés d’un certain Kevin Durant. Pour rappel, après ce fatal Game 6 perdu à la maison, le Barbu et CP3 se sont envoyés quelques mots doux dans le vestiaire. Au cœur de l’embrouille ? Le style de jeu pratiqué par Harden. L’isolation à outrance, très peu pour Paul, qui préfère largement la mise en place de systèmes bien définis. Deux styles complètement différents donc, deux manières de voir le basket également. Invité du Golic & Wingo show sur ESPN Radio, Daryl Morey s’est exprimé sur le sujet suite à un article publié justement par ESPN lundi, dans lequel les tensions entre les deux stars sont particulièrement mises en avant. Le GM de la franchise texane a ainsi répondu en déclarant que ces tensions n’avaient rien d’anormal et qu’elles pouvaient s’expliquer tout simplement par la frustration de la défaite et la volonté de gagner de chaque joueur.

« Nous avons deux gros compétiteurs, Chris et James, dont le seul objectif aujourd’hui est de remporter le titre. Ils ont tout accompli à part ça. Ils seront tous les deux des Hall of Famers de premier choix. Quand vous avez deux compétiteurs, deux superstars à ce niveau-là, il y a forcément des moments où ils sont très concentrés pour atteindre le niveau supérieur et quand on n’y arrive pas, il y a de la frustration. Je suis frustré, nos meilleurs joueurs sont frustrés, Mike D’Antoni est frustré. On veut gravir la dernière marche et être champion et je pense que cette tension est une bonne chose dans le sens où on veut tous gagner. »

Evidemment, pour décrocher une bagouze, tout n’est pas toujours rose dans un vestiaire, notamment quand vous avez des joueurs de caractère, qui sont nécessaires pour terminer sur le trône. En soi, le fait d’avoir deux superstars qui se frittent n’est effectivement pas dramatique. C’est déjà arrivé par le passé, et ça n’a pas empêché certains duos de gagner le titre. Par contre, on peut se demander si James Harden et Chris Paul sont vraiment capables de trouver un terrain d’entente afin de porter enfin Houston au sommet. Comme l’indique Tim MacMahon dans son article sur ESPN, on a là deux mecs qui ne sont pas du genre à baisser les yeux, mais qui n’ont pas la même vision du basket à ce stade-là de leur carrière. Etant donné la tendance du Barbu à avoir la gonfle dans ses mains pour faire le maximum de dégâts en un-contre-un, on n’est pas surpris que ça ne plaise pas à un type qui a drivé son équipe pendant toute sa vie. Si l’on en croit cet article, CP3 aurait plusieurs fois demandé à Mike D’Antoni durant les matchs de laisser Harden sur le banc plus longtemps pendant qu’il menait le jeu avec les remplaçants, histoire de jouer SON basket. No way pour l’arrière, pas du genre à se transformer en spectateur. Cela montre bien que Paul ne possède pas de vraie légitimité aujourd’hui aux yeux du Barbu, comme le confirme une source proche des deux joueurs. Harden affole les compteurs et joue à un niveau de MVP depuis plusieurs saisons, tandis que le meneur de 34 piges est sur le déclin. Alors bon, les leçons et les conseils, il peut les garder pour lui ce bon vieux Chris. Sauf que dans le même temps, en tant que compétiteur, CP3 ne peut pas s’empêcher de dire ce qu’il pense, en mode bien relou. Il n’aurait pas hésité à pointer du doigt ces petites choses qui manquent encore à Harden pour porter les Fusées vers le succès. Vous imaginez donc l’agacement de James et les étincelles derrière entre les deux joueurs.

James Harden et Chris Paul n’ont pas beaucoup de choses en commun aujourd’hui, mais ils jouent dans la même équipe et veulent tous les deux remporter ce foutu titre pour changer de statut. Ils sont partis pour disputer encore quelques saisons ensemble, alors il vaudrait mieux pour eux et pour Houston qu’ils trouvent un vrai terrain d’entente. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top