Rockets

Ça a chauffé entre James Harden et Chris Paul après la défaite du Game 6 : CP3 en a eu marre du jeu iso du Barbu

harden chris paul Houston

Tension dans le vestiaire texan. On se calme et on repart de plus belle l’an prochain !

Source image : NBA League Pass

Attendue comme un choc au sommet, la série entre les Rockets et la Dub Nation s’est soldée par une victoire des Warriors lors du Game 6. Une grosse désillusion pour les Texans, et apparemment… on n’a pas dansé la Sardane dans le vestiaire. 

264, non ce n’est pas le numéro de commande de Melo à Burger King mais bien le nombre de tirs pris par James Harden en onze rencontres de Playoffs. On est donc sur une moyenne de 24 coups de gâchette par rencontre, avec évidemment une bonne dose d’isolation. Forcément, au niveau de la circulation de balle, on a vu mieux. Imaginez une rencontre entre les Rockets et une équipe d’Euroleague, ce n’est pas vraiment le même sport. Bref, le samedi 11 mai, suite au Game 6 et à l’élimination des Rockets face aux Warriors, l’ambiance était électrique dans le vestiaire du Toyota Center d’après Shams Charania, journaliste pour The Athletic. En effet, selon lui, Chris Paul s’est montré agacé par la mauvaise distribution du ballon pendant le sixième match, et le Barbu n’aurait pas apprécié. On imagine bien la réponse d’Harden qui aurait pu pointer les performances de son meneur lors des matchs précédents. Il est vrai que CP3 n’a pas vraiment brillé lors de cette campagne de post-season, il a envoyé 17 pavés points à 27% du parking, pris 6,4 rebonds et délivré 5,5 assists, en perdant 3,4 ballons par match. Par contre, il s’était montré inspiré lors du Game 6 face aux Warriors avec 27 points, 11 rebonds et six assists à 11/19 au tir. Et cette sixième manche, c’est visiblement la goutte d’eau qui a fait déborder le vase car d’après Shams, plusieurs membres de l’équipe auraient eu des discussions avec le coach Mike D’Antoni pendant la saison afin que le jeu des Fusées soit moins porté sur l’isolation et plus sur le ball movement, avec comme vous pouvez l’imaginer Chris Paul en tête de liste. L’iso à répétition, ce n’est pas trop sa came.

Le truc, c’est que la Barbe et Cipi Fruit joueront ensemble jusqu’en 2021 minimum, il va donc falloir trouver un terrain d’entente si les différends persistent. Avec Kevin Durant qui risque de quitter Golden State cet été, il y a peut-être une bonne occasion à saisir pour défaire les Warriors à partir de l’an prochain. D’autant plus que le pivot Clint Capela est lié à la franchise jusqu’en 2023, même si ses Playoffs sont à jeter par la fenêtre après une saison régulière de haut niveau. Par contre, il ne faut pas oublier qu’il reste seulement un an de contrat à Eric Gordon, une pièce importante de l’équipe. Alors concrètement, il faut aller de l’avant puisque Mike D’Antoni serait en pourparlers pour prolonger son contrat d’une durée de trois ans d’après ESPN :

« Je l’ai dit à Daryl (Morey, GM des Rockets) et à la direction que j’étais encore prêt à coacher. J’ai encore l’énergie pour le faire au plus haut-niveau sur quelques années. Je veux faire partie des champions NBA, ici (à Houston). »

S’ils continuent à travailler et parviennent à trouver une meilleure alchimie au sein du roster, les Rockets peuvent croire à une bague dans les années à venir. Sinon, la Fusée peut exploser en plein vol, alors qu’un travail de construction minutieux est fait depuis plusieurs saisons. Allez, faut pas lâcher si près du but. 

Les visiteurs ont tapé :

1 Comment

1 Comment

  1. Foukj

    24 mai 2019 à 21 h 33 min at 21 h 33 min

    Paul lutte avec salle pour le pire contrat de la NBA, et il l ouvre comme ça!!!?
    Harden devrait lui dire M.V.P : Moi Vouloir (toi) Partir!!!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top