One-on-One

Le Top 30 des joueurs de la saison régulière sur TrashTalk : Joel Embiid (#9) !

Joel Embiid

A ce rythme-là, le MVP c’est pour bientôt.

Source image : NBA League Pass

Trente jours, trente coups d’œil dans le rétroviseur sur trente joueurs qui ont laissé leur empreinte sur la saison 2018-19. Alors que les Finales NBA battent leur plein, retrouvez le classement made in TrashTalk des plus grands acteurs de la dernière régulière. Six mois de compétition intenses notamment marqués par plusieurs performances historiques : c’est l’heure de faire les comptes !

Trois critères principaux ont été sélectionnés pour établir cette hiérarchie des meilleurs joueurs de la saison régulière 2018-19, avec un ordre d’importance minutieusement défini, comme vous pourrez le voir ci-dessous. Le classement a ensuite été élaboré en fonction des avis de tous les membres de la rédaction, pour former une moyenne du rang final. Ainsi, le Top 30 de cette saison respecte à la fois les responsabilités d’un joueur, sa production quotidienne, et son impact sur les résultats de son équipe.

  1. Les statistiques individuelles
  2. Les statistiques collectives
  3. Leadership au sein de la franchise

Ce système permet notamment de départager certains clients, lorsque ceux-ci ont des tâches nettement différentes. Par exemple, un D’Angelo Russell aura plus de pression et de poids dans la victoire des siens qu’un DeMar DeRozan dans son rôle de co-leader aux Spurs. Du coup, si leurs statistiques pourront être similaires, ce qui les départagera sera le bilan collectif ainsi que le rôle au sein de l’équipe. Sans plus attendre, on prend la direction de Philadelphie pour découvrir notre client du jour !

___

# Statistiques individuelles 2018-19 : 27,5 points, 13,6 rebonds, 3,7 assists et 1,9 contre à 48,4% au tir et 30% de loin en 33,7 minutes.

# Résultats collectifs : 51 victoires pour 31 défaites, 3ème de Conférence.

# Meilleur match de la saison (@ Milwaukee, le 17/03) : 40 points, 15 rebonds, 6 assists et 3 interceptions face aux leaders de la Ligue et au favori pour le MVP dans la victoire des Sixers.

La troisième saison du Process dans la Grande Ligue est celle de la domination. Plus de limitations de minutes ou dans les back-to-backs, le Camerounais peut rouler sur la concurrence quasiment toute l’année sans intermittence. Bien sûr, Brett Brown a encore ciblé les enchaînements les plus compliqués en lui délivrant quelques jours de congés ci et là dans l’année. Mais sur le terrain, Jojo était le vrai patron de cette équipe des Sixers qui faisait son grand retour dans le Big Three à l’Est. Avec toutes ces stars au mètre carré depuis l’arrivée de Jimmy Butler et de Tobias Harris, on sait que Embiid a d’abord eu du mal à s’adapter mais quand un Big Man tourne en 27/13 toute l’année et fait partie des meilleurs défenseurs à son poste il est quand même difficile de contester sa suprématie. En attaque aussi, le Process a parfaitement réagi à la transition actuelle du jeu NBA et maîtrise à la fois le jeu au poste que le tir à mi-distance et même les flèches envoyées depuis les trottoirs de Philly. Bien sûr, il faudra voir ce que décident de faire les agents-libres durant l’été mais avec un tandem Embiid-Simmons, les Sixers ont encore de belles années devant eux. Surtout, si, comme on peut se l’imaginer, le pivot n’a pas encore atteint son plafond. Avec quelques matchs en plus dans la saison, on n’est pas loin du MVP quand même.

Pour découvrir le Top 30 au complet c’est par ici !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top