News NBA

Allez, programme de l’été : la saison est terminée mais… que va-t-on bien pouvoir faire de nos journées ?

pêcheur

Cliquer, enregistrer sous, imprimer, afficher.

Source image : YouTube - France 3

La communauté NBA a vécu la nuit de jeudi comme un somptueux feu d’artifice mais se retrouve se matin la queue entre les jambes, et vous nous excuserez d’avance pour cette expression diablement masculine. Plus de NBA avant octobre, et l’impression d’être figé devant la porte d’entrée d’un désert bien trop aride. Mais n’ayez crainte, les 120 jours qui nous attendent nous réservent de grands et beaux rendez-vous. Allez, envoyez le petit guide pratique du survivant, et vous nous direz merci plus tard.

Dis Maurice ? Elle sort quand la preview du Game 7 ? Arrête Jean-Yves, tu te fais du mal. Voici le genre de conversation que l’on pourrait bien surprendre au comptoir d’un PMU de Malaucène, tant le deuxième effet Kiss-cool a probablement du mal à passer chez certains d’entre-vous, même si vous ne vous appelez sans doute ni Maurice ni Jean-Yves. Position latérale de sécurité de rigueur, voire fœtale pour les plus atteints, le réveil va donc continuer de sonner pendant quelques nuits mais uniquement pour œuvrer au sevrage nécessaire à une fin de saison. Les plus anciens le savent, ça prend quelques jours/semaines à passer. Imaginez plutôt : huit mois passés à vivre une saison fantastique et ses Playoffs qui l’auront été… encore plus, et tout d’un coup patatrux, plus rien. Une télé qui ne crache que de sombres rediffusions de PSG-Angers ou Dortmund-Moechenmachin, mais pas de basket. Pas une foutue trace de baballe orange. Wow. Alors on tourne en rond, et on se rend compte… que dehors la vie continue. On vous jure, on a essayé une fois et ça marche. Les terrasses en ville, le jardin avec Tatie Joëlle, les courses avec Papy Lucien, buller au bord d’un lac et se réveiller rouge comme un feu rouge. La liste est interminable bien sûr, selon que vous soyez plutôt ville ou campagne, mer ou montagne… binouze ou champagne. Vous vous rendrez ainsi compte que vos amis ont changé en un an, vous apprendrez avec étonnement que le soleil se lève le matin et qu’il se couche le soir, et qu’il existe des plats que l’on peut cuisiner ailleurs que dans un micro-ondes. On vous jure, on a essayé une fois et ça marche.

Pour ceux qui ont tout de même du mal à décoller des écrans ? Des solutions existent. Votre LG 130 centimètres vous proposera ainsi tout l’été un best-of de ce que vous avez déjà vu toute l’année mais tant pis, puisque vous ne pouvez pas vous en passer. Vous découvrirez donc que la nuit une dame lit des livres dans la télé, que des chasseurs imitent le bruite des perdreaux pour se donner une bonne raison de boire du Pastis à 9h du matin, que Bertrand Renart est toujours vivant et connaît toujours aussi bien l’alphabet, qu’il est possible de squatter 110% du programme d’une chaîne du moment que vos fanzouzes vous surnomment « Baba », et… que Tex n’est plus aux commandes des Z’Amours. Pour les sportifs patentés ? Le Tour de France vous ravira et votre tension sera au maximum lorsqu’un petit Français fera 220 kilomètres en tête avant de se faire reprendre sur le fil par un sprinteur allemand aux très gros mollets. Mais pas grave, puisque l’important reste évidemment d’avoir le dossard du coureur le plus combatif. Autre délire bien estival, une chaîne plutôt sportive devrait vous offrir cet été encore de sacrées parties de pétanque, et on vous jure qu’un carreau en place de Stéphane Robineau au réveil fait un autre effet que des ligaments croisés qui lâchent. L’important ? C’est qu’il y en aura donc pour tout le monde cet été et à la rentrée, histoire de nous faire patienter du mieux possible jusqu’au premier dunk de Zion Williamson en Louisiane.

MAIS QU’EST-CE QUE TU RACONTES ???????

Bah ouais, qu’est-ce que tu racontes espèce de fou, on sait très bien ce qu’on va faire cet été nous. T’es prêt ? Alors allons-y. Ça commence par une Draft à préparer, c’est jeudi prochain dans la nuit et ce sera en direct sur TrashTalk, avec de jolis papiers et un joli live sur YouTube. Ensuite ? Il faudra analyser tout ça, sans oublier la cérémonie des awards le 25 juin… et le début de la free agency le 1er juillet. Anthony Davis, Kyrie Irving, Jimmy Butler, Kawhi Leonard et j’en passe, paraît que la piscine des free agents est un peu plus remplie qu’un pédiluve. Entre-temps la Big 3 League aura commencé, et ne venez pas nous dire que ce championnat faisant la part belle à d’anciennes gloires dégrossies à la coke et à la vodka… ne nous intéresse pas. Draft ok, awards ok, free agency ok, Big 3 League ok, mais n’oublions pas notre merveilleuse Summer League, qui nous tiendra en haleine au mois de juillet, parce qu’il n’y a rien de plus beau qu’une match-up entre Tyrone Smith (qui ?) et Zoubir Hamzaoui (hein ?). On en oublierait presque… la WNBA car LeBronette et Hardenette n’ont rien à envier à leurs collègues masculins, et on en oublierait presque… le championnat d’Europe de nos girls et la Coupe du Monde de nos boys, parce que la basket cainri c’est bien mais les lay-ups avec six pas un peu moins. Tiens, on est déjà en septembre et il est déjà l’heure de… vous teaser une saison 2019-20 énorme, avec pleins de nouvelles têtes dans de nouvelles tenues.

Qui a dit qu’on s’emmerdait l’été, qui a dit que le basket prenait quatre mois de RTT. Ici on est là douze mois sur douze et 26h sur 24, et ça n’a pas prévu de bouger. On se dit à quand alors ? Bah on se dit à demain et on applaudit… des deux mains.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top