Blazers

Damian Lillard remporte le J. Walter Kennedy Citizenship Award : oui parce que Dame DOLLA ne fait pas seulement rêver sur le parquet

Damian Lillard

Beau Gosse Damou !

Source image : NBA League Pass

Damian Lillard a reçu mercredi le J. Walter Kennedy Citizenship Award, qui récompense l’engagement hors des terrains d’un joueur ou d’un entraîneur NBA. Si cette distinction n’est pas la plus convoitée, elle montre bien que Dame DOLLA est un sacré bonhomme sur et en dehors du parquet.

La fin d’année arrive, avec son lot de distinctions en tout genre. Avant qu’on ne connaisse les lauréats pour ce qu’il se passe sur le terrain, les attitudes des joueurs en dehors des parquets sont elles aussi récompensées. Après D.Wade qui a été distingué pour son attitude envers les médias, c’est au tour de Dame Lillard, qui en plus de nous avoir sorti une pure saison sur le terrain, a été récompensé mercredi pour son engagement associatif. Ce prix, remis chaque année par la Pro Basket Writer Association, récompense un joueur, entraîneur, ou personnel de la NBA pour ses « services ou son action envers la communauté au sens général et envers les populations dans le besoin ». Le meneur All-Star succède à LeBron en 2017 et JJ Barea en 2018, et devance en finale cette année Bismack Biyombo, Devin Booker, Mike Conley et Steve Kerr. On sait bien que Lillard est très engagé pour les lycées de Portland, et c’est fort logiquement qu’il est récompensé pour cela.

Mon objectif avec le programme Respect est d’apporter un soutien, et d’avoir un impact positif sur les étudiants afin qu’ils puissent progresser. Je suis tellement fier de voir que le programme a du succès dans les écoles secondaires et que les étudiants sont ravis de participer.

Le programme « Respect » en question existe désormais depuis six ans, et vise à soutenir spécifiquement trois lycées de Portland, Madison, Parkrose et Roosevelt. L’idée est d’encourager les élèves dans leur parcours scolaire, de les pousser à l’assiduité et au sérieux, et résoudre efficacement les problèmes que peuvent rencontrer ces écoles. En plus de financer le projet de sa poche, Lillard se rend très régulièrement dans les établissements en question pour suivre les progrès qu’ils font, soutenir les professeurs, et prendre la parole lors d’assemblées. En 2013, il avait également lancé un programme visant à lutter contre le harcèlement scolaire, et invite régulièrement des élèves à des matchs en récompense de leurs bons résultats. Dame Lillard semble donc avoir fait de l’éducation son cheval de bataille, et se veut particulièrement investi dans la réussite scolaire des jeunes à Portland. Des initiatives comme ça, on en voit fréquemment au sein de la NBA, comme avec le travail effectué par LeBron à Akron par exemple. Mais ça reste tout à fait louable, car en plus de régaler du monde cette saison, où il tournait à 25,8 points de moyenne, 6,9 passes et 4,6 rebonds, Damian peut être fier d’utiliser sa notoriété d’une telle manière.

Damian Lillard finit la saison au top du top. Après avoir emmené ses Blazers en Finales de Conf et être devenu éligible à un Supermax bien alléchant, il est désormais récompensé pour son engagement associatif auprès des lycées de Portland. Chapeau l’artiste.

Source : Yahoo! Sport

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top