Heat

Dwyane Wade remporte le Magic Johnson Award : encore une jolie babiole à mettre sur l’étagère à trophées du Flash

Dwyane Wade

Un sourire pareil, ça mérite forcément un trophée.

Source image : Youtube

Si celui-ci est plus honorifique qu’autre chose, Dwyane Wade continue d’empiler les trophées. Juste avant de partir pour une retraite grandement méritée, il a remporté hier le trophée Magic Johnson, qui récompense l’exemplarité sur et en dehors du terrain.

Encore un. Dwyane Wade part à la retraite en cette fin de saison, et il ne voulait apparemment pas partir avant d’avoir remporté une dernière distinction. L’arrière du Heat, qui a déjà trois bagues de champion NBA aux doigts, a cette fois-ci été récompensé non seulement pour ses performances sur le terrain, mais aussi pour son attitude envers la presse et le public. Pour son ultime saison, il tournait cette année à 15 points, 4 rebonds et 4,2 passes en un peu plus de 26 minutes de jeu sous son mythique jersey floqué 3. Néanmoins, cette distinction vient aussi récompenser la manière dont le bonhomme a été exemplaire en dehors du terrain. Il devance dans les votes notre Rudy Gobert national, Bradley Beal, Draymond Green et Nikola Vucevic. L’année dernière, c’était DeMar DeRozan qui avait remporté cette distinction, et Damian Lillard la saison précédente.

Créé en 2001 par la Professional Basketball Writers Association, le Magic Johnson Award vise à récompenser une certaine complémentarité, la capacité d’un joueur à faire la balance entre le parquet, et ce qu’il y a juste après. La NBA, on le sait, c’est une sacrée histoire d’image renvoyée, et ce titre le montre parfaitement. Faire un énorme boulot sur le terrain, c’est bien. Le faire en étant tout sourire et sympa avec les journalistes et les spectateurs après le match, c’est mieux. Ce sont 175 journalistes au total qui ont considéré que cette année, c’était D-Wade qui avait eu le plus beau smile en conf’ de presse. On connait son sourire ravageur, c’était évident qu’il ferait mouche. Nul doute que les finalistes qui le concurrençaient au classement auraient mérité également, car ce sont aussi de vrais bons gars quand ils s’affichent en dehors du parquet. Mais bon, impossible de ne pas la filer à Dwyane pour sa dernière danse. A noter que le Brian McIntyre Award, l’équivalent de cette distinction qui récompense les franchises, a été  pour la quatrième saison consécutive remporté par les Warriors. La preuve qu’en terme d’images, Golden State assure. De quoi les consoler s’ils perdent les Finales NBA ? On n’est pas franchement sûrs quand même.

Dwyane Wade ne pouvait pas partir sans faire encore un petit peu parler de lui. Il va falloir qu’il trouve une petite place dans son armoire à trophées pour cette distinction qui montre à quel point The Flash a assuré cette saison, à 37 ans. Allez, plus qu’une place au Hall of Fame et on aura fait le tour.

Source texte : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. Alanders

    12 juin 2019 à 1 h 03 min at 1 h 03 min

    Le trophée va-t-il changer de nom?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top