Mavericks

Dwight Powell décline sa player option à 10,2 millions de dollars… pour mieux renégocier avec les Mavericks

Dwight Powell

Dallas va devoir sortir le portefeuille pour accompagner Luka et KP l’année prochaine.

Source image : YouTube/Dallas Mavericks

A bientôt 28 ans, Dwight Powell a décidé de décliner sa player option pour devenir agent-libre cet été. A 10,2 millions de dollars la dernière année de contrat, ce choix paraît légèrement risqué mais le Canadien a l’air sûr de lui. Il veut un nouveau bail longue durée, dès maintenant.

Depuis son arrivée dans la Ligue, en 2014, D-Po n’a cessé de progresser. Année après année, l’intérieur s’est imposé comme une solution de plus en plus crédible en sortie de banc et il a même terminé la saison par une vingtaine de titularisations à Dallas après le All-Star break. Pourtant, la route n’a pas été toute droite pour le natif de Toronto. Drafté au milieu du deuxième tour par les Charlotte Hornets après quatre années complètes à Stanford, il est rapidement échangé à Cleveland puis à Boston où il découvre surtout les joies de la G League. Finalement envoyé aux Mavericks en décembre 2014 dans le cadre du trade de Rajon Rondo, c’est dans le Texas qu’il va prendre son envol, toujours en prenant son temps. Tout le monde n’a pas la chance d’apprendre aux côtés d’une légende comme Dirk Nowitzki. Forcément,  les conseils d’un MVP, ça aide à s’améliorer. En 2016, il signe un contrat de 37 millions sur quatre ans avec une option sur la dernière saison. Option finalement déclinée selon Yahoo! Sports, ce qui fera de l’intérieur un agent-libre cet été. Un de plus.

Avec 10,6 points, 5,3 rebonds, 1,5 assist et 0,6 contre de moyenne en 21,6 minutes, le produit des Cardinals devrait avoir l’embarras du choix cet été. Dunkeur reconnu désormais aussi capable de jouer sur les extérieurs avec une menace relativement correcte du parking, il a également amélioré son jeu de pénétration et dispose d’une palette offensive très large qui pourrait intéresser du monde en back-up sur les postes 4 et 5. Mais cette décision contractuelle aurait surtout été motivée par l’idée de pouvoir resigner un contrat plus long dès cette année avec les Mavericks selon des sources. Un pari légèrement risqué de la part du Canadien même si Donnie Nelson aura besoin de joueurs talentueux pour passer derrière Kristaps Porzingis dans la rotation intérieure, sans parler des problèmes de ce dernier avec la justice qui pourraient venir perturber sa saison et même le reste de sa carrière. Avec le départ à la retraite de Dirk Nowitzki, les cowboys n’ont plus de Big Man sous contrat garanti l’année prochaine. Pas de quoi sauter au plafond donc, ce qui pourrait bien faire les affaires de Dwight Powell même si une augmentation significative semble peut probable pour l’ancien troisième plus gros contrat de l’équipe derrière Tim Hardaway Jr. et Courtney Lee, tout deux arrivés dans le cadre du trade du Letton en cours de saison. La marge dont dispose le GM devrait servir à attirer un nouvel agent-libre de gros calibre pour former un Big Three avec Luka Doncic et KP.

La progression du Canadien est belle depuis ses quatre années de fac et sa sélection au deuxième tour de Draft. Dwight Powell est en train de faire une belle petite carrière en NBA et ce n’est que le début. Que ce soit à Dallas ou ailleurs.

Source texte : Yahoo! Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top