Pistons

Les Pistons visent Curry à la free-agency : on parle de Seth hein, mais c’est déjà pas trop mal

Mais pour l’instant, y’a des demi-finales de Conf’ à jouer, excusez du peu.

Source image : YouTube

Pour les franchises déjà en vacances, ça semble plutôt être une bonne idée que de réfléchir aux moves possibles à l’intersaison et d’établir une short-list d’assets intéressants. En tout cas, à Detroit, c’est ce qu’on est en train de faire, avec pour objectif de bâtir à partir de la saison encourageante écoulée.

Un sweep face à Milwaukee au premier tour des Playoffs ? Pas de problème, le massacre était de toute façon attendu, et avoir réussi à accrocher sur le fil le dernier spot qualificatif représente déjà une victoire morale. Surtout quand on prend en compte la blessure au genou de Blake Griffin, patron indiscutable de ces Pistons tout au long de la saison, contraint de manquer les deux premiers matchs de la série. Sur une jambe, le rouquin n’a rien pu faire pour calmer l’incendie, mais on refuse de faire de cet échec une fatalité dans le Michigan. C’est d’ailleurs Tom Gores, le proprio’ de la franchise lui-même, qui l’a clamé haut et fort : cette année doit servir de tremplin pour ce groupe, et on veut développer une véritable culture de la gagne à Detroit. Mais pour ça il va falloir du coup renforcer l’équipe dans les règles de l’art, notamment via la free-agency. Plus simple à dire qu’à faire, surtout quand vous prenez en compte les contrats de mastodontes de Griffin, Andre Drummond et Reggie Jackson. La marge sera restreinte, il faudra donc la jouer finaude pour renforcer le roster.

De là, il paraît essentiel de clairement identifier les besoins et manques de l’équipe pour repartir sur des bonnes bases en octobre prochain. Recruter malin, ce n’est pas simple en NBA mais on a vu que c’était largement possible et à ce propos, les Pistons auraient déjà une cible dans le collimateur. L’objectif sera d’entourer le duo de mammouths dans la raquette par des snipers capables de sanctionner de façon consistante de loin, et si ce n’est pas trop demandé, d’ajouter aussi de la profondeur à un backcourt un peu léger. Dans ce registre, The Athletic rapporte que Detroit ciblerait nul autre que Seth Curry en prévision de l’intersaison. Une option abordable, l’intéressé ayant signé un deal de « seulement » 5,6 millions de dollars l’été passé chez les Blazers, et il semble correspondre au profil recherché. L’adresse du parking, pas de problème, on a ça dans le sang dans la famille visiblement, puisque le gus tourne à 45% sur la saison, et plus de 48% en Playoffs. La campagne de postseason admirable de Portland a d’ailleurs permis à Baby Curry de se montrer à son avantage, apportant son apport précieux en sortie de banc mais également en complémentant bien Damian Lillard et CJ McCollum sur certaines phases small-ball. De bonnes perf’ lors de moments chauds, ça a bien de quoi faire monter la cote, et reste maintenant à savoir si l’intérêt présumé des Pistons sera suffisant pour donner envie au joueur d’activer sa player option et de se libérer de sa deuxième année de contrat dans l’Oregon.

En tout cas, on n’avait pas menti à Detroit quand on disait que l’on allait être agressif pour renforcer un roster qui a déjà montré une belle abnégation cette saison. Fans de Motor City, on parie que vous ne vous attendiez pas à voir Curry potentiellement sous le jersey bleu et rouge…

Source texte : The Athletic 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top